De la caricature censurée (2)

25 03 2007

La vraie caricature !

Par Mohamed LOUIZI

             Le communiqué publié par le CFCM, le jeudi 22 mars 2007, en plus de son prétendu droit, exagéré voire non fondé, d’exprimer une certaine voix unanime des « musulmans de France », n’hésite pas à qualifier les publications en question de « violence délibérée », de « racistes », « traitant d’une manière indigne les musulmans dans le strict sillage de l’islamophobie ambiante » et « faisant l’amalgame entre terrorisme est Islam ». 

« Violence délibérée » et caractères « racistes » des publications ? 

 En qualifiant les publications de « violence délibérée » et de « racistes », le CFCM s’est intenté des procès d’intention  à l’égard de l’équipe éditorialiste du journal Charlie Hebdo. 

Un tel examen, en plus qu’il est religieusement incorrect, manque sérieusement de preuves matérielles et tangibles en l’absence des aveux explicites de la part de Monsieur VAL et de son équipe. 

L’islam interdit à ses fidèles ce genre d’attitudes car contre productives et suspicieuses. Les intentions inavouées des uns et des autres ne peuvent être sujet à des vérifications aléatoires ou tentaculaires par nous humains. Seuls les actes concrets peuvent nous donner des éléments approximatifs aidant à la bonne compréhension et permettant ainsi, un positionnement juste et non pas une réaction émotive dictée par une certaine appartenance identitaire et communautariste.   

Aussi, l’accusation de « racistes » n’a pas lieu d’être à mon sens, car le racisme, comme idéologie prônant la supériorité d’une ethnie/race par rapports aux autres, et appelant en conséquence à la discrimination voire à l’extermination des ethnies supposées inférieures, est loin d’être le cas de la caricature en question. 

D’abords, il faut rappeler que l’islam  n’est pas une race ! Les « musulmans » ne forment pas une ethnie ! Au contraire, l’islam dans ses textes fondateurs, Coran et Livres révélées, appellent à toutes les valeurs que l’humanité espère vivre dans son ensemble. Il est l’expression même de cette unité dans la diversité et aussi l’incarnation  de la pluralité sociale, culturelle et religieuse. 

 La caricature quant à elle a pointé du doigt un certain « islam » politisé et diffuseur de la haine et de la terreur au nom de Dieu. Cette lecture, qui est largement répandue à l’heure actuelle, prône ce que j’appelle « l’anti-islam » qui se veut l’assise idéologique de la supériorité des « musulmans » comparés aux « non musulmans » et qui promeut une certaine idée hiérarchisante des humains selon leurs appartenances religieuses.  Cette idéologie prend comme devise: « Musulmans comme peuple élu » ! Il s’agit bien d’un dogmatisme hégémonique et dangereux qui, malheureusement, continue à nourrir les pratiques de « l’islam politique » en général, et de sa variante « l’islam de la représentativité » en particulier.   

La France n’est pas indemne de cette idéologie. Les discours diffusés et entretenus par des prédicateurs dans le cadre de certaines mosquées de l’hexagone, et qui sont aussi gérées par quelques composantes du CFCM, font la promotion de cette idéologie de domination, malgré les bons discours officiels et médiatisés qu’on a l’habitude d’entendre à mainte reprises et qui disent tout le contraire. Mais disons tout même, que la réalité est toute autre ! 

Amalgame entre terrorisme et islam ? 

Refuser toute amalgame entre terrorisme et islam, cela va de soi. Mais faut-il encore préciser à quel « islam » on fait allusion ?  En me considérant musulman, je ne me reconnais pas dans cet « islam » qui répand la terreur au nom de Dieu. Je souscris toute mon adhésion à ce qu’a dit l’universitaire Raja Ben Slama dans son article « Blasphème et censure », elle a dit la chose suivante : « Le terrorisme serait notre propre caricature, celle que nous dénions l’existence quand l’image nous en est renvoyé de l’extérieur ». 

Et oui ! Le terrorisme islamiste est bel et bien réel. Je ne vais pas procéder à une description détaillée de cette réalité. Je n’aurai jamais le temps nécessaire pour faire le tour de l’histoire et de la géographie. Ce qui se passe aujourd’hui un  peu partout dans le monde  (en Irak, au Soudan, en Palestine, au Liban, en Arabie Saoudite, en Afghanistan, en Iran, en Egypte, en Algérie, au Maroc,… etc.) n’est pas une illusion optique ou un « traitement – malhonnête – de manière indigne des fidèles musulmans dans le strict sillage de l’islamophobie ambiante ».  Ce sont bien des gens qui se disent « musulmans » et qui en même temps diffusent la haine, saccagent les ambassades des pays occidentaux, égorgent les journalistes en les filmant, se suicident dans des attentats sanguinaires, tuent les innocents en criant « Allah est Grand » et en les considérant comme dégât collatéraux, réduisent au silence toute voix musulmane qui se lève contre le statu quo en dénonçant la complicité des régimes politiques et des mollahs religieux. 

Oui, le terrorisme est notre caricature contemporaine et grossière. Même le caricaturiste le plus doué ne saura l’exprimer !  Enfin, ce ne sont pas les caricatures danoises ou celle de Charlie Hebdo qui créent l’amalgame. L’amalgame est produit par les « musulmans » eux-mêmes et aussi par ceux qui prétendent les représenter et les défendre à tort ou à raison. 

A suivre: De la caricature censurée (3)


Actions

Informations



Laisser un commentaire




PUERI CANTORES SACRE' COEUR... |
elmoutahajiba |
Bismillah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FIER D'ÊTRE CHRETIEN EN 2010
| Annonce des évènements à ve...
| IN CAMMINO VERSO GESÙ CRISTO