« La Torah des rois »

15 11 2009

torahdesrois.jpg

Tsahal sous l’influence d’extrémistes religieux

Article de Serge DUMONT paru au journal Suisse LE TEMPS le  jeudi 12 novembre 2009

Une «Torah des rois» rédigée par un rabbin explique qu’il est permis de tuer des non-juifs. Le livre a été distribué aux soldats participant à l’opération «Plomb durci» à Gaza.

La Torah des rois. A priori, ce livre de préceptes religieux rédigé par le rabbin Itzhak Shapira n’aurait pas dû intéresser grand monde en Israël. Pourtant, cet ouvrage relié cuir déchaîne la polémique. Et affole le Département «extrémistes juifs» du Shabak (la Sûreté générale de l’Etat hébreu). Car La Torah des rois s’adresse aux centaines d’élèves des «yeshivot» (écoles de talmudiques) de Cisjordanie auxquels elle explique qu’il est permis de tuer les «goyim» (non-juifs) sans remords. Et sans se poser de question. Cette autorisation s’étend aux bébés, aux innocents et même aux amis d’Israël.

Vendu 30 shekels (7 francs suisses), ce livre n’est pas un obscur opuscule diffusé sous le manteau. Il est, au contraire, recommandé comme ouvrage théologique par une série de rabbins des colonies de Cisjordanie qui l’ont inscrit au programme des «yeshivot».

A Ytzhar, l’implantation dont Itzhak Shapira est le ministre officiant, personne ne semble comprendre pourquoi La Torah des rois soulève la polémique en Israël et pourquoi le quotidien Maari­v en a fait sa manchette en dénonçant le «droit divin de tuer» que s’arrogent les colons.

Un «ADN juif»

«Le «rav» [rabbin] se contente de résumer ce qui se trouve déjà dans la Bible, estime Daniel W., un étudiant de la «yeshiva». Ce livre confirme notre droit divin à éliminer nos ennemis [ndlr: les Palestiniens]. Il explique que nous pouvons agir seuls sans demander la permission de qui que ce soit.»

Les publications appelant à la violence au nom d’une prétendue «justice divine» se multiplient depuis le démantèlement des implantations de la bande de Gaza (août 2005). Elles confirment le développement d’un fondamentalisme juif dont l’épicentre se situe dans les colonies extrémistes de Cisjordanie. Un courant emmené par une soixantaine de rabbins parmi lesquels Dov Volpe (le ministre officiant de la colonie de Kyriat Arba) et Itzhak Ginsburg, un rabbin persuadé qu’il existerait un «ADN juif» supérieur à celui des «goyim».

Parmi les auteurs les plus prolixes du fondamentalisme juif figure le rabbin Shlomo Aviner dont les préceptes interdisant «de céder le moindre millimètre de notre terre aux non-juifs» ont été distribués aux soldats participant à l’opération «Plomb durci» (l’invasion de la bande de Gaza en janvier 2009). Cette brochure appelait ses lecteurs «à ne montrer aucune pitié» face à l’«ennemi cruel» palestinien et à provoquer le plus de destructions possible.

Certes, l’officier responsable de la distribution du pamphlet a été sanctionné, mais, durant l’été dernier, un nouvel ouvrage a fait son apparition dans les chambrées. Intitulé Des deux côtés de la frontière, ce livre rédigé par un rabbin­ de Safed avec l’aide d’une organisation ultraorthodoxe amé­ricaine prétend en substance que le Vatican financerait le Hezbollah afin de perpétrer un nouvel Holocauste.

A travers leurs «yeshivot», les rabbins fondamentalistes de Cisjordanie forment annuellement des centaines de candidats aux unités d’élite de Tsahal (l’armée) ainsi qu’aux carrières de sous-officiers et d’officiers. Selon les statistiques de l’armée, ils représenteraient 40 à 50% des candidats aux fonctions d’officiers et de sous-officiers alors que les colons constituent moins de 5% de la population israélienne.

«Cours de démocratie»

Le 23 octobre, profitant d’une cérémonie de prestation de serment devant le mur des Lamentations, des anciens de «yeshivot» affec­tés à l’unité spéciale «Shim­shon» (des commandos antiterroristes opérant en Cisjordanie) ont manifesté publiquement leur désapprobation à propos de l’évacuation d’une colonie de Cisjordanie. Une première dans l’histoire de l’Etat hébreu. Certes la hiérarchie a sanctionné les quelques soldats qui avaient brandi le slogan «Homesh ne sera pas évacuée», mais le rabbin Dov Volpe et ses semblables leur ont accordé un prix «pour avoir donné un cours magistral de démocratie et de civisme».


Actions

Informations



10 réponses à “« La Torah des rois »”

  1. 15 11 2009
    mlouizi (12:29:44) :

    Bonjour, سلام , שָׁלוֹם,

    Dans la presse arabe, la publication de ce livre suscite l’indignation. Certains appellent même à le censurer car appelant à la haine, au meurtres et à l’extermination des non-juifs (des arabes palestiniens) ! La presse suisse, via cet article, a rendu compte de cette publication ainsi que les interrogations légitimes qu’il soulève. Quant aux médias français, qui ont de nombreux correspondants en Israël et qui témoignent parfois d’un excès de zèle vis à vis d’Israël et de sa politique, n’ont dit mot au sujet de ce livre. Nos « Editocrates » restent pour l’instant motus et bouche cousue. Pas un mot … pas une phrase. Qu’aurait été leur réaction si le livre s’intitulait « Coran des rois » et appelait à l’extermination du peuple juif ? La question est posée … et à bon entendeur !

    Fraternellement, Mohamed LOUIZI

    PS: Je vous conseille de lire
    « LES EDITOCRATES ou Comment parler de (presque) tout en racontant (vraiment) n’importe quoi »
    Auteur: Mona Chollet, Olivier Cyran, Sebastien Fontennelle, Mathias Reymond
    Edition: La DECOUVERTE, Novembre 2009
    ISBN: 978-2-7071-5869-7
    Prix: 12,50€

  2. 15 11 2009
    shahrour-prim (23:59:09) :

    Je pense que beaucoup de gens savent que les « Editocrates” sont des laboratoires qui traitent de l’information brute, et l’a cuisine pour qu’elle portent ses fruits. C’est-à-dire l’information forme une opinion dans tous les cas, et celle-ci sert des intérêts politiques dans la plupart des cas. Aujourd’hui, le témoignage est rare au nom de l’histoire, car cela suppose dans un pays démoctratique une vraie liberté et indépendance de la presse, et nous savons tous combien celle-ci est menacée par le politique, et en france cela a suscité à plusieurs reprises des débats.
    Je remarque néanmoins que l’internet dévoile le silence des « Editocrates” tant que celle-ci n’est pas condanmée à la censure.

    Un telle dérive extrémiste, doit être condanmée fermement et cela doit être dévoilé aux yeux du monde entier.
    Pour les « Editocrates” sachez que l’histoire ne vous pardonnera jamais.
    Vive la liberté et vive l’indépendance de la presse. et à bas la haine et l’extrémisme là où il se trouve.

  3. 19 11 2009
    Yamine (01:06:57) :

    Salaam à tous,
    Je me rappelle que la presse hébraïque a évoqué le sujet à l’époque de l’opération « Plomb Durci », mais n’a pas prêté plus d’attention par la suite, peut être pour la simple raison que de telles publications demeurent encore (pour combien de temps?) perçues comme farfelues et illuminées par la plupart -et aussi peut être parce que l’actualité ne manquait pas. La citation de quelques passages révélant le contenu d’un tel opus suffit en lui-même à le discréditer aux yeux de la majorité de la population, allant même jusqu’à répugner une partie des milieux religieux nationalistes. Mais seulement une partie.. Il suffit de peu de gens pour mettre un pays à feu et à sang. Surtout quand ceux-ci ont un taux d’accroissement naturel relativement élevé, et sont mus par une motivation et un « idéalisme » faisant défaut au gros des citoyens lambdas quant à eux préoccupés par leurs plaisirs quotidiens et leur petite vie hédoniste égoïste. C’est ce genre de passivité et de mépris complaisant qui ouvre la porte à l’avènement de toujours plus de dérives, jusqu’à ce que l’on se réveille avec une officine des Frères musulmans au pouvoir -ou dans le cas présents de Kahanistes décomplexés (il y a suffisamment de témoignages sur ce blog pour illustrer le danger de l’accouplement entre dogmatisme religieux et pouvoir politique). De telles « opinions » sont de moins en moins exceptionnelles et auto-censurées. Il y a en ce moment des débats pour interdire ce genre de torchon qui contredit même les lois fondamentales de l’Etat hébreu (et notamment l’interdiction de remettre en cause le « caractère juif et démocratique » -l’un volontairement accolé à l’autre- et « d’inciter au racisme »). Tant que cela ne prendra pas des proportions plus visibles et ingérables (notamment quand cela se retournera contre des citoyens israéliens -, c’est malheureusement que comme cela que des mesures sont prises contre des groupes extrémistes, comme lors de l’assassinat de Rabin ou les menaces de mort contre les Premier Ministres), j’ai bien peur qu’il ne se passe rien de sérieux contre ce phénomène. Une « aide » de l’extérieur (de pays démocratisants) en ce sens pourra effectivement « accélérer le mouvement » et est donc je pense la bienvenue, mais par contre les presses et médias arabes sont pour la plupart très très mal placés pour donner des leçon d’antiracisme et de tolérance envers l’Autre..

  4. 26 03 2010
    axel jerusalemy (03:20:46) :

    Est-ce que quelqu’un a le livre, pour que l’on puisse savoir exactement le contenu de ce livre? Non, personne n’a le livre, ce ne sont que des ouï-dires. La rumeur se propage après avec vitesse grand V. Chalom

  5. 26 03 2010
    mlouizi (11:44:06) :

    Cher « Axel Jerusalemy »,

    Vous posez la question et vous répondez en même temps à la place de ceux et celles à qui vous adressez votre question … Pas mal comme méthode !

    Soyons un peu sérieux ! Certes ce livre reste introuvable en France. Je crois même qu’il n’a pas été encore traduit en langue française. Sa promotion a été boudée par de nombreux intellectuels et maisons d’édition. La presse française et les médias de masse n’ont dit mot à son sujet. Néanmoins, cela ne veut pas dire que son existence relève de la simple rumeur. Personnellement, je l’ai cherché (en version française ou anglaise puisque je ne lit pas l’hébreu), mais je ne l’ai pas encore trouvé. Si vous avez une piste à me communiquer, je suis preneur.

    Enfin, il y a certainement ce livre qui fait l’apologie d’une certaine vision extrémiste du judaïsme, qui n’est, Dieu merci, pas partagée par tous les juifs du Monde.

    Cependant, il y a aussi des « faits » et une politique d’extermination du peuple palestinien suivie depuis belle lurette par les gouvernements successifs d’Israël ! Maintenant, entre l’existence hypothétique d’un « livre violent » promouvant des idées racistes et meurtrières et la « réalité violente » des pratiques militaires israéliennes, je vous laisse choisir et méditer !

    Fraternellement, Mohamed

  6. 16 04 2010
    axel (02:18:46) :

    Salam Moahamed,

    Je connais l’habileté dialectique des Musulmans. Lorsqu’elle est faite pour la paix j’y adhère. Mais elle est souvent faite pour promouvoir la haine des Juifs et elle est basée sur une assise fausse qui tient de l’imaginaire et de la mauvaise propagande. C’est cela qui plonge ceux qui haïssent les Juifs dans une haine incommensurable et destructrice pour eux-mêmes. S’ils disaient tout simplement la vérité peut-être qu’Allah leur accorderait un regard bienveillant. Malheureusement ce cas de figure n’est pas pour demain, il faudrait réformater une grande partie du monde musulman.

  7. 21 04 2010
    sadiahajib (13:52:37) :

    Axel, je viens de lire vos réactions. je tiens à vous dire que je connais bien Mohamed, il a écrit un livre qui s’intitule “les mollahs de consommation” qui lui a causé beaucoup de tort( il a même reçu des menaces qui pourrait mettre sa vie en péril) vis à vis de ces pauvres créatures qui baigne dans l’ignorance et se croient détenir une procuration du bon Dieu(Allah) pour agir à sa place et au nom de l’Islam, alors que l’homme n’est qu’un être imparfait, personne n’est meilleur que l’autre, on est différent ce qui nous permet de se compléter. Mr LOUIZI a tenu bon, parce que c’est une personne qui a des principes et des convictions et Allah Akbar lui accorde son regard( d’un oeil qui ne dort jamais) bienveillant ainsi que sa protection. revenons à nos moutons, quand on parle d’extrémisme on sait de quoi il s’agit. l’opération”plomb durci” mrd, moi je l’appelle “courage des lâches” armement ex proportionné contre une population”civile, femme, enfant et vieillard”
    on ne peut penser qu’à un génocide bien calculé et voulu. les palestiniens ont le droit de défendre leur terre d’avoir leur indépendance comme tout peuple sous colonisation. l’opinion international n’a jamais perçu un geste de tolérance du côté de l’état hébreux envers les Arabes, comme vous voulez que les Arabes ait confiance. ce que je ne comprends pas pourquoi vous faites subir à un peuple dont vous détenez votre”terre” ce que les juifs d’Europe avaient subit lors de la 2éme guerre mondiale? Si vous voulez vous venger, vous connaissez le coupable..
    ce que je vois bien, c’est qu’un jour les hébreux qui tiennent à leur terre promise vont le regretter, quand ils vont découvrir qu’ils ont été instrumentalisé, quand les intérêts des protecteurs se fixeront ailleurs dans un autre coin du monde, là peut être ils vont comprendre. j’espère qu’il ne sera pas trop tard, ni pour les palestiniens, ni pour les hébreux .
    je le rédeposé après correction de fautes d’orthographes( désolé).

  8. 21 04 2010
    mlouizi (16:46:02) :

    Chère Sadiahajib,

    Je me suis permis de supprimer ton premier commentaire et de ne garder que sa deuxième version corrigée. Par ailleurs, je te remercie pour ton témoignage… Je crois, enfin, qu’il n’y a pas de « s » à la fin d’orthographe dans l’expression « fautes d’orthographe » … à vérifier ;) !

    Fraternellement, Mohamed

  9. 28 04 2010
    Yamine (18:38:23) :

    Salaam à tous,

    Chère Sadiahajib, voilà un moment que je m’étais « absenté » du blog, je viens de tomber sur ton post, et il me semblait important de réagir sur un point de ton argument que je trouve plutôt incongru -pas sur le fond, sur lequel je n’ai pas à me prononcer, mais plutôt la forme. Quelle que soit ton opinion ou ton rejet de quelque partie du conflit qui a opposé le Hamas à l’Etat hébreu il y a plus d’un an, ou des actes commis par les parties en question, je ne pense pas que la comparaison avec la Shoah et l’utilisation de termes massues comme « génocide » soit appropriée, ni honnête. Surtout, et si tu me permet de te le signifier en toute amitié, un tel excès sémantique laisse sous-tendre une méconnaissance à la fois de la Shoah, ainsi que de la réalité que recouvre la notion de génocide en général (je t’invite à te documenter non seulement sur la Shoah mais aussi sur le génocide arménien, celui au Rwanda, des Khmers rouges et plus proche de nous dans le temps sur ce qu’il se passe dans l’indifférence générale au Darfour..) et de l’autre côté du conflit israélo-arabe (avec en son centre le conflit israélo-palestinien). Je comprends que tu puisse être « passionnée » par un conflit sur-médiatisé et placé au centre des préoccupations des « Etats musulmans » du Maroc à l’Indonésie, au point de sortir de tes gonds et d’employer les termes les plus durs, mais ce n’est pas comme cela que l’on pacifie les conflits nationaux (malgré la forte teinte religieuse qu’il prend depuis ces dernières décennies), et surtout -c’est la que j’ai été interloqué- cela revient à banaliser des massacres planifiés et orchestrés à grand échelle et selon un schéma cruel. Le conflit israélo-palestinien est encore loin -Dieu merci- du « comble de l’horreur » que l’on a connu ailleurs et à d’autres temps..
    En espérant n’avoir pas effectué de fautes d’orthographe (cela répond à ton interrogation cher Mohamed) ni froissé qui que ce soit.
    Enfin, cher Mohamed, si tu le souhaites vraiment, je peux peut-être trouver ce livre, en hébreu, et en traduire des passages éloquents, même si honnêtement je n’en voit pas l’intérêt, vu qu’il n’a du être lu que par une poignée de gens.. Il y a suffisamment de quoi être révulsé par certains passages dans le Talmud, autrement plus populaire..

    Bonne soirée à tous,
    Yamine

  10. 25 05 2010
    sadiahajib (00:55:45) :

    À Yamine,
    Ce n’est un secret pour personne, le Hamas c’est de la fabrication de l’état hébreu, ou plutôt le boomerang-acte de malveillance- que l’état Hébreu a lancé contre le feu Arafat et, qui s’est retourné contre il « qui creuse trou tombera dedans ». Comme les Talibans, les frères musulmans dans le monde Musulman. ce sont des armes intelligentes (instrumentalisées) pour combattre en guerre froide l’ennemi (divise, tu règnes).
    Sabra et Chatilla, plomb durci et, autre ce sont des massacres planifiés c’est à dire génocide. Il fallait éliminer le plus grand nombre de Palestiniens  » la race inférieur » pour la construction « du grand Israël » le rêve des sionistes Israéliens.
    Vous savez dans mon pays d’origine qui est Arabo-musulman; dans les cours d’histoire on nous a appris la souffrance, l’injustice, l’humiliation et, le massacre qu’a vécu le peuple Juif lors de la deuxième guerre mondiale. J’ai compati comme tous mes camarades de classe sans arriver à comprendre cet acharnement sur des civils et surtout sur des femmes et des enfants. Hitler pour nous était fou, c’est un monstre.
    ce que je ne comprend pas de nos jours, c’est que l’histoire se répète et, on voit à la télé ces images de l’horreur et de la cruauté ce disproportionnément d’utilisation des armes contre un peuple vulnérable, enfermé dans un enclos affamé, humilié, séquestré, on voit la douleur dans les yeux des femmes et enfants.. Mes arguments ne sont pas déplacés, c’est la vérité que tout le monde voit.
    Je peux vous dire que je ne suis pas en colère simplement indignée par cette bassesse, par cette injustice, par cette autre bêtise de l’homme.
    Madame; Shoah avec un grand « S », c’est un plat qu’on nous a servé tous les jours, pendant 62 ans, chaque fois qu’on le vois ça nous coupe l’appétit. Je reconnu ce qu’a enduré le peuple juif, justice a été rendu. / On ne parle pas de l’endurance des esclaves noirs exportés, exploités, ni de l’extermination massive des indiens d’Amérique, ni ce qui s’est passé en Espagne lors de la dictature de Franco et, autres. La Shoah, c’est un fait que l’histoire ne peut ignorer au contraire, elle l’a honoré, mais ce n’est pas un argument ni une raison pour faire souffrir un peuple dont les Israéliens détiennent la terre promise
    .Je ne suis pas passionnée, mais écœurée par ce conflit qui a trop duré( aucune résolution de l’O.N.U n’a été respecté par l’état Hébreu( l’état voyou). Moi je trouve qu’il n’est pas assez médiatisé, par ce qui se passe sur le terrain. . Qui est très grave et d’une bassesse écœurante « atteinte à la dignité de l’homme ».
    Madame, je suis une terrienne comme vous, pour moi, la terre appartient à tous les terriens, la frontière c’est une invention de l’homme égoïste et jaloux. donc Palestiniens et Isréliens ont le droit d’avoir leurs terres.
    Je pense que je suis humaine, parce que je me sens concerner en tant qu’humain par toute injustice commis en ce bas monde y compris le conflit israélo-palestinien.
    Personne n’est meilleur que l’autre on est égaux de droit, mais différentsce qui nous permet de se compléter et, coexister.
    Personne n’est l’élu, personne n’est meilleur. on est des êtres imparfaits seul un bon comportement peut nous permettre d’être qualifié(qualité) et respecté.
    faites de beaux rêves
    sadiahajib

    .

Laisser un commentaire




PUERI CANTORES SACRE' COEUR... |
elmoutahajiba |
Bismillah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FIER D'ÊTRE CHRETIEN EN 2010
| Annonce des évènements à ve...
| IN CAMMINO VERSO GESÙ CRISTO