• Accueil
  • > Archives pour octobre 2013

35 « fête de sacrifice » depuis ma naissance … mais rien ne change !

16102013

35

Depuis ma naissance en 1978, j’ai assisté à 35 (ou 36) « fêtes de sacrifice » … Une fête qui, pour le rappel, commémore cet événement abrahamique, survenu il y a un peu plus de 40 siècles, dans le désert lorsque Abraham – le prophète – a voulu immoler son fils, après une interprétation « textuelle » d’un songe un peu particulier, pour ne pas dire incroyablement bizarre … On demanda à un père de tuer son fils … de l’égorger!

La Bible et le Coran – avec une différence au sujet de l’identité exacte du fils concerné – précisent que celui-ci a été sauvé in extremis … Abraham a donc égorgé un mouton, une bête, épargnant de la sorte la vie de son fils … Il signa alors le début symbolique d’un nouveau rêve : Celui de cesser de sacrifier l’être humain sur tout autel sacré, quel qu’il soit.

Des siècles passés, les musulmans ont repris cet événement pour en faire une fête annuelle clôturant la saison du pèlerinage … Depuis, la tradition a voulu que chaque musulman, pèlerin ou non, commémore fidèlement tous les ans et sans limites dans le temps, cet événement en égorgeant un mouton, une bête.

Certains le font par conviction … beaucoup d’autres par mimétisme … quelques-uns pour échapper à la pression et au flicage social … certains ne le font plus!

Quoi qu’il en soit, même si, pour certains, l’intérêt d’un tel acte n’est plus convaincant et n’est plus d’actualité, j’avoue que, au-delà de l’intérêt d’une bête sacrifiée, la fête du sacrifice continue de remplir son rôle social … en rassemblant les familles et en accentuant les liens de solidarité et du partage … Un objectif qui pourrait être atteint, sans doute, en remplaçant le « mouton » par le chocolat … ( je ri-go-le !)

Cependant, l’idée embryonnaire initiée par Abraham depuis 40 siècles, consistant à cesser tout sacrifice de l’être humain … Cette idée, si majestueuse, n’est plus commémorée … Cette idée demeure sacrifiée sur l’autel sacré de l’abrutissement des masses!

Hier soir, j’ai pris ma calculette et je me suis amusé à compter le nombre de bêtes égorgées, sur l’autel de « la fête du sacrifice », depuis ma naissance … depuis 1978.   

En 35 ans, et d’un point de vue quantitatif : Les musulmans, un peu partout dans le monde, ont égorgés un peu plus de 4 573 125 480 bêtes … en 35 jours de fêtes!

Si on disposait toutes ces bêtes en « fil indienne » … l’une derrière l’autre … cela occuperait une longue distance équivalente à 114 tours autour de la Terre … en empruntant la ligne équatoriale!

Cette longue distance correspondrait aussi à 6 aller-retours entre la Terre et la Lune !

Ma question : Ces musulmans majoritaires, fidèles à cette tradition, ont-ils assimilé cette idée abrahamique embryonnaire consistant à célébrer la VIE HUMAINE ? et à refuser de la sacrifier sur un quelconque autel sacré ?

Ma réponseNON et encore … 4 573 125 480 NON(s)!

Il suffit de savoir que, depuis ma naissance, l’humanité a perdu sur les autels sacrés des guerres et conflits environs 13 075 870 êtres humains!

Environ, une moyenne, de 375 000 morts tous les ans !

Sans compter les autres victimes déplorables des crimes, des injustices sociales, de la famine … et de la folie humaine ravageuse!

Certes, ces musulmans ne sont ni responsables ni comptables de toutes ces atrocités … Ils sont aussi parmi les victimes, sans l’ombre d’un doute.

Mais, ils sont responsables de bon nombre de conflits politiques meurtriers … de guerres idéologiques et religieuses … d’actes de terreurs divers et variés … où la VIE d’autrui, de l’autre en face, du supposé adversaire, de celui considéré « ennemi de Dieu » … cette VIE n’est ni respectée ni protégée!

Combien d’humains ont été sacrifiés sur les terres des islams depuis la dernière « fête de sacrifice » ? Quelqu’un à une réponse … une statistique glaciale ?

Combien d’humains seront encore sacrifiés et exécutés, en attendant la prochaine « fête du sacrifice » … par les sunnites, les chiites, les alaouites, les wahhabites, les armés, les régimes, les milices … ? Quelqu’un a une prévision ?

A quoi sert donc la « fête du sacrifice » ? Pourquoi ? 

A-t-on vraiment besoin de « tuer des bêtes/vies » pour apprendre à « épargner d’autres vies » et à célébrer La VIE ?

Comment est-ce possible que « TUER » peut-il être un outil pédagogique pour « nous » apprendre de « NE PAS TUER » ?

Bonne fête !

Fraternellement, Mohamed.







PUERI CANTORES SACRE' COEUR... |
elmoutahajiba |
Bismillah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FIER D'ÊTRE CHRETIEN EN 2010
| Annonce des évènements à ve...
| IN CAMMINO VERSO GESÙ CRISTO