L’islamisme va-t-il triompher le 4 septembre 2015 ?

30052015
L’islamisme va-t-il triompher le 4 septembre 2015 ? dans Actualites Mon_Crane_Louizi

(Temps de lecture estimé à moins de 10 minutes)

Hier matin, un peu avant 9h00, j’étais au Tribunal de Police de Lille, pour assister à l’audience du procès opposant l’association du « Collège-Lycée Averroès », gérée par l’UOIF, et le professeur de philosophie Soufiane Zitouni.

Pendant presque plus d’une heure, le Tribunal a traité une dizaine d’affaires, diverses et variées, mais qui témoignent, presque toutes, de cette partie obscure en tout un chacun, qui s’exprime, de temps en temps, lorsque l’on perd le contrôle de ses penchants maléfiques. Lorsque la voix de l’égo l’emporte sur Lire la suite… »




Hassan Al-Banna et la jeunesse (4/4)

28052015

Par : Mohamed LOUIZI

Hassan Al-Banna et la jeunesse (4/4) dans Associations 200.png

 

L’idéologie des « Frères Musulmans » comme un appel salafiste !

Lors du « cinquième congrès » des « Frères Musulmans », célébrant le dixième anniversaire de la confrérie en 1938, Hassan Al-Banna  avait défini, en arabe, et en huit points, ce qu’étaient fondamentalement « l’idée » et « l’identité » des « Frères Musulmans ». Cette confrérie, selon son propos, est une combinaison d’un ensemble composé : d’un « appel salafiste », d’une voie « sunnite », d’une « vérité soufie », d’une « organisation politique », d’un « groupe sportif », d’une « ligue scientifique et culturelle », d’une « entreprise économique » et d’une « idée sociale et sociétale »[1]

Si aujourd’hui, j’affirme clairement que cette confrérie, et ses représentations dans différents pays, en Orient comme en Occident, sont des organisations salafistes, je ne fais en vérité que réaffirmer ce que disait Hassan Al Banna en 1938. Ici le terme « salafiste »  est dérivé du mot « salafisme » (السلفية)  qui désigne une tendance visant à vouloir suivre, scrupuleusement, les traces des « Salafs », ces compagnons du Prophète et leurs successeurs des trois premiers siècles, dont l’histoire a été incontestablement idéalisée et magnifiée. Lire la suite… »




Hassan Al-Banna et la jeunesse (3/4)

27052015
Hassan Al-Banna et la jeunesse (3/4) dans Actualites Epitre_des_Enseignements

Par : Mohamed LOUIZI

 

L’UOIF et l’héritage idéologique d’« al-Tanzim al-Khas » !

Le courant qotbiste, aux manettes de la confrérie, à l’internationale comme ici en France, et bien qu’il soit assurément fidèle à l’idéologie de Sayyid Qotb, n’a pas tout oublié de celle d’Hassan Al-Banna. Il en garde effectivement quelques souvenirs nécessaires pour sa « légitimité » et reprend quelques idées, en parfaite accord avec celles de Sayyid Qotb.

En effet, lors de la préparation de cet article, et après la lecture attentive de nombreux témoignages surprenants, voire choquants, formulés par des cadres « frères » et d’ « ex-frères », se trouvant au cœur égyptien de cette organisation internationale tentaculaire, j’ai découvert cette chose cruelle, effrayante et monstrueuse : mon ignorance et leur fausseté authentique. J’ai compris que ma connaissance de cette entité islamiste, malgré mes quinze années de loyaux services, reste très limitée et parcellaire, à cause de tous ces voiles opaques superposés, les uns entourant les autres, rendant, par absence de lumière, quasi impossible la lisibilité de l’identité réelle et des véritables projections  d’un dessein ultra-secret. Lire la suite… »




Hassan Al-Banna et la jeunesse (2/4)

24052015

Par : Mohamed LOUIZI

Hassan Al-Banna et la jeunesse (2/4) dans Actualites 1-_HassanAlBanna_Scouts.png
© ML

(Temps de lecture estimé à : 59 minutes)

    


Jeunes « frères » : Allégeance, Coran et pistolet !

Le discours d’Hassan Al-Banna (cf. article 1/4 ici)séduisait une large masse d’une jeunesse désorientée, dans une Égypte colonisée, de 1882 jusqu’à 1953, par les britanniques. De cette jeunesse endoctrinée et embrigadée, par un tel discours idéologique, émergeait, et dès la création de la confrérie, des groupes organisés et disciplinés, inspirés du  scoutisme, tel qu’il a été initié par le militaire britannique Robert Baden-Powell (1857- 1941). 

Les groupes des scouts de la jeunesse frériste portaient, au départ, le nom d’« équipe de voyages » et puis « équipe Jawala »[1]. Ces jeunes recrues, officiellement âgés de dix-sept ans au moins, recevaient, en plus d’une éducation spirituelle aux standards de la confrérie, une formation aux sports de combat, ainsi qu’une préparation physique et militaire, pour qu’ils soient aptes à répondre à l’appel du Jihad armé.  Lire la suite… »




Hassan Al-Banna et la jeunesse (1/4)

19052015

Par : Mohamed LOUIZI

(Temps de lecture estimé à : 25 minutes)

Note de rappel : 

Le vendredi 29 mai 2015, le Tribunal de police de Lille devra juger, sur le fond cette fois-ci, la plainte pour diffamation non-publique, déposée par la direction du « Collège-Lycée Averroès », à l’encontre du professeur de philosophie, Soufiane Zitouni. 

La répétition outrancière de nombreux mensonges et contre-vérités de la part de la direction de l’UOIF, propriétaire et dirigeante de cet établissement d’enseignement privé musulman sous contrat d’association avec l’État, et le lynchage moral inadmissible qui a été réservé à ce professeur courageux, sur des réseaux sociaux et sur d’autres supports numériques et audiovisuels – avec la participation effective et étonnante du directeur de cet établissement et d’une professeur aussi – m’avaient convaincu, dès le mois de février, à la nécessité impérative d’engager une parole responsable, à découvert, sous forme de témoignages citoyens d’intérêt public, appuyant matériellement toutes les accusations formulées par ce professeur, et permettant ainsi à la Justice, aux responsables politiques, aux acteurs de l’Éducation Nationale, aux parents d’élèves, et à tout citoyen de se forger une opinion et d’éclairer un jugement. 

Ainsi, le 11 févier, j’ai publié un premier article intitulé : «Amar LASFAR répond à Soufiane ZITOUNI : le déni ! »  (à lire ici). Le 17 mars, j’ai envoyé mon témoignage « Collège-Lycée Averroès de l’UOIF : l’arbre qui cache le désert ! » – un CD-Rom contenant des preuves matérielles – au Premier Ministre, à quelques responsables gouvernementaux, au Recteur de l’Académie de Lille et à une vingtaine d’organes médiatiques français (en premier lieu la rédaction de Mediapart), par voie recommandée avec accusé de réception. Le 19 mars, j’ai rendu public ce témoignage et ses éléments de preuves matérielles (à lire ici) et le 1 avril, j’ai publié un article intitulé : « Averroès : un lycée demi-écrémé ? » (à lire ici). 

Qu’est-ce qui reste encore à dire ? Le présent article ainsi que les trois suivants, qui seront publiés tous avant le procès, apporteront de nouveaux éléments et quelques révélations inédites très utiles. Mon objectif, depuis le début de cette histoire, est, et restera toujours, d’éclairer les méandres des cavées islamistes, prenant en otage le prénom d’une foi religieuse, la mienne et celles de millions de français, pour atteindre des visées politiques lointaines, en instrumentalisant grossièrement une partie non négligeable de l’enfance française. 

Mes témoignages sont « pour » l’enfance et « contre » l’islamisme, et non pas contre le « Collège-Lycée Averroès ». A l’issue de ces quatre publications, mon engagement citoyen, vis-à-vis de cette affaire en particulier, serait relativement accompli. Quelque soit la décision de la Justice, mon combat contre l’islamisme sera davantage amplifié, avec la même rigueur intellectuelle. L’obscurantisme religieux déteste la lumière. Après le 29 mai 2015, j’allumerai les phares !

Hassan Al-Banna et la jeunesse (1/4)

 

A l’origine d’une obsession : 

Hassan Al-Banna (1906 – 1949) était professeur des écoles primaires durant presque dix-neuf ans. En parallèle avec ses fonctions dans l’enseignement, il commença sa prédication et fonda la confrérie des « Frères Musulmans » en 1928. Il quitta le chemin des écoles en 1946. L’éducation des enfants et des jeunes le préoccupait singulièrement. Cette préoccupation était excessivement manifeste chez ses « frères » contemporains. Elle l’est toujours chez ses successeurs, en Égypte, dans les pays arabes et en Occident.  S’adresser à ces tranches Lire la suite… »




Des frères musulmans, de l’industrie de la mort et des grenouilles.

1052015

Par : Mohamed LOUIZI

(Temps de lecture estimé à 25 minutes)

Les ON et OFF de l’UOIF …

            Durant les vingt derniers mois, du 30 juillet 2013 au 30 avril 2015, l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), a publié sur son site Internet (ici), cent et un communiqués officiels. En moyenne, un communiqué officiel tous les six jours. Ainsi, comme l’indique le graphique ci-dessous, cette organisation, représentant l’idéologie islamiste, et s’inscrivant incontestablement dans le projet Tamkine des « Frères Musulmans », appliqué à la France, s’est précipitée à condamner, ou à exprimer sa profonde tristesse, ou à prendre position « pour » ou « contre » quelque chose, à chaque fois elle a jugé indispensable de le faire. Et à chaque fois où sa prise de position politique devait  préserver quelques intérêts (surtout en terme d’image et de résonance médiatique) et aussi lorsqu’une telle expression officielle ne mettait surtout pas en péril d’autres intérêts politiques et financiers supranationaux.

repartition communiqué de l'uoif 2

             Ses prises de positions peuvent être ainsi classées en six groupes synthétiques : Lire la suite… »







PUERI CANTORES SACRE' COEUR... |
elmoutahajiba |
Bismillah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FIER D'ÊTRE CHRETIEN EN 2010
| Annonce des évènements à ve...
| IN CAMMINO VERSO GESÙ CRISTO