• Accueil
  • > Actualites
  • > Marlène Schiappa avait signé l’appel post-Charlie : «#NousSommesEnsemble» !

Marlène Schiappa avait signé l’appel post-Charlie : «#NousSommesEnsemble» !

17 05 2017

1.png

Par : Mohamed LOUIZI

A l’occasion de l’annonce de la composition du gouvernement Macron-Philippe, je rédige ces quelques lignes depuis la retraite. Naturellement, j’attends voir ce qui va être fait, ou pas, avant de tirer des conclusions définitives, en souhaitant toute la réussite, à tous les ministres, dans l’exercice de leurs fonctions respectives, avec l’espoir que leurs feuilles de route protègent, en priorité, les plus vulnérables ; redressent, dans l’équité sociale, les différents secteurs vitaux affaiblis : l’école, la santé et le travail ; redonnent sens et force à tout ce qui fait la grandeur de notre République indivisible, laïque, démocratique et sociale.

La composition de ce gouvernement souhaite refléter une certaine volonté de faire bouger quelques lignes. Ce mélange «gauche-centre-droite», augmenté de quelques visages issus de la société civile, pourrait fonctionner. Toutefois, des doutes légitimes subsistent. Par manque de temps, je me limite à trois exemples : Jean-Yves Le Drian, François Bayrou et Marlène Schiappa.

Alors quele président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncé vouloir «mettre fin aux accords avec le Qatar»[1] — le Qatar étant la base arrière de repli stratégique des Frères musulmans — comment est-il cohérent qu’il donne le portefeuille du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères à l’ancien ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui dit «le Qatar est un partenaire stratégique de la France. Il ne faut pas mégoter sur les mots»[2] ? Emmanuel Macron tiendrait-il cette promesse ?

Par ailleurs, en nommant François Bayrou au Ministère de la Justice, je me demande si une enquête judiciaire indépendante va être diligentée, ou pas, pour tirer le vrai du faux de l’affaire des emplois présumés «fictifs» à l’UDF de Bayrou, dénoncés récemment par Grégoire Nicolas[3].

2.png

Mais il y a un troisième nom qui attire mon attention. Il s’agit de Marlène Schiappa, nommée secrétaire d’État chargée de «l’égalité des femmes et des hommes». D’après les éléments de son parcours, elle est, entre autres, «entrée comme bénévole au Bondy Blog avant de devenir associée de leur agence de production»[4]. Le Bondy Blog est ce média qui a fait parler de lui, en marge des tweets «homophobes, misogynes, haineux et antisémites» d’un certain Mehdi Meklat, son ex-chroniqueur[5], et qui est considéré par l’universitaire Gilles Kepel comme étant «totalement repris en main par cette frange frériste [Frères musulmans, ndlr], qui fait de l’islamophobie son principal slogan»[6]. Étrangement, le nom de Marlène Schiappa — présentée comme adjointe au maire du Mons — apparaît parmi les signataires de l’appel «#NousSommesEnsemble»[7], publié dans un blog Mediapart et dans d’autres sites islamistes[8], suite aux attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher.

Cet appel condamne, certes, l’attentat de Charlie Hebdo mais en présence d’un «quand bien même» très révélateur. Selon ses signataires : «rien ne justifie l’assassinat d’hommes et de femmes en raison de leurs opinions – quand bien même elles nous semblent insultantes […]». Ils se disent «pour la liberté de la presse alliant éthique et déontologie» (!) Très vite, cet appel reprend la rhétorique islamiste victimaire en prétendant que la majorité des musulmans «subit, depuis quelques années déjà, les rapprochements douteux, les tentatives de discrédit, la haine décomplexée et ce, dans un silence assez généralisé», dixit l’appel. Pis, parmi les signataires, on trouve un certain Adnan Akabli, qui fut «soupçonné de terrorisme»[9] en 2012 ; Nadia Drissa la présidente du réseau professionnel islamiste OummaWork[10] ; Nabil Ennasri, président du CMF ; Bilel Fourati, président de la JMF (Jeunes Musulmans de France), la branche jeunesse de l’UOIF ; Hanane Karimi, porte-parole des «Femmes dans la mosquée» ; Elsa Rey, porte-parole du CCIF ; Samuel GRZYBOWSKI, fondateur de Coexister ; et bien d’autres noms de militants islamistes et leurs soutiens et relais médiatiques et politiques. La plupart de ces signataires avaient, pour raisons idéologiques et stratégiques, mené une campagne sur les réseaux sociaux sous la bannière de «Je ne suis pas Charlie !». Par conséquent, que signifie la présence de Marlène Schiappa au beau milieu de toute cette horde islamiste ?

Dans mon article d’entre les deux tours[11], j’avais interrogé le sens du soutien des islamistes à la candidature d’Emmanuel Macron. Lorsque le nom du premier ministre, Édouard Philippe, avait commencé à tracer son petit chemin dans les médias, j’ai interrogé le sens de cette possible nomination, en mettant en avant ses proximités avec le milieu frériste[12]. Aujourd’hui, la nomination de Marlène Schiappa enfonce le clou. Celle qui fut membre du CNI (la Commission Nationale d’Investiture d’En Marche !) — comme l’indique un communiqué officiel d’EM du 21 février dernier[13] — et avait donc son mot à dire lors du choix des candidats d’EM aux prochaines législatives, elle est désormais chargée d’un portefeuille très symbolique : l’égalité entre les femmes et les hommes. Ce décor qui s’implante sous nos yeux petit-à-petit, annoncerait-il tacitement des orientations à questionner ? Tout est dans le symbole ou presque. Des fréquentations passées et inexpliquées, auxquelles on rajoute d’autres indices intrinsèques et extrinsèques, peuvent laisser supposer une direction, le sens d’un engagement.

 

Notes :
☆☆☆

[1]- Lire ici : http://www.leparisien.fr/…/macron-veut-mettre-fin-aux-accor…
[2]- Lire ici : http://www.lepoint.fr/…/le-drian-le-qatar-est-un-partenaire…
[3]- Lire ici : https://www.facebook.com/mohamed.louizi/posts/10213189879966521
[4]- Lire ici : http://yahoo.mamantravaille.fr/…/marl%C3%A8ne-schiappa-mon-…
[5]- Lire ici : http://www.lemonde.fr/…/le-chroniqueur-mehdi-meklat-rattrap…
[6]- Lire ici : http://www.lefigaro.fr/…/01016-20161108ARTFIG00271-l-univer…
[7]- https://blogs.mediapart.fr/…/nous-sommes-ensemble-pourquoi-…
[8]- Comme ici : http://www.saphirnews.com/Nous-sommes-ensemble-pourquoi-la-…
[9]- Lire ici : http://www.leparisien.fr/…/soupconne-a-son-insu-de-terroris…
[10]- Lire ici : http://oummawork.com/Actualites/Details/24
[11]- Lire ici : http://mlouizi.unblog.fr/…/presidentielle-emmanuel-macron-…/
[12]- Lire ici : http://mlouizi.unblog.fr/…/edouard-philippe-futur-premier-…/
[13]- Lire ici : https://en-marche.fr/…/communique-en-marche-premiere-reunio…


Actions

Informations



2 réponses à “Marlène Schiappa avait signé l’appel post-Charlie : «#NousSommesEnsemble» !”

  1. 18 05 2017
    houakel (15:07:16) :

    Concernant Marlène Schiappa et François Bayrou, vous m’avez donné l’impression de faire les poubelles.
    Pour l’UDF, vous devez le savoir et vous le savez certainement qu’une loi d’amnistie existe et aucune enquête n’est possible à ce sujet puisque le financement des partis politiques n’était pas réglementé.
    Quant à votre acharnement contre Marlène Schiappa relève plus d’une animosité à son égard qu’autre chose. Vous l’accusez de signer un appel auquel d’autres personnes se sont jointes. Vous Monsieur, quand vous signez une pétition, un appel… vous demandez la listes des signataires précédents? Et vous faites quoi de ceux et celles qui signeraient après vous? Ce procédé s’apparente à une discréditation pure et simple dénuée de toute objectivité.

  2. 20 05 2017
    Mohamed LOUIZI (15:55:31) :

    Bonjour cher Houakel, je ne suis pas un spécialiste du droit. Comme tout citoyen, j’ai assisté à des révélations similaires, ou presque, concernant un candidat à l’élection présidentielle où les faits remontaient à plus de 20 ans ! Dans d’autres cas passés, des personnalités politiques furent inquiétés pour la commission de faits similaires. Dans le cas de François Bayrou — pour qui j’ai du respect à tel point que lorsque j’ai publié mon essai autobiographique, je lui ai adressé une copie dédicacée. Il m’a répondu par lettre manuscrite ! — les faits que lui reproche Nicolas Grégoire méritent un examen attentif pour tirer le vrai du faux de cette histoire. Car il ne doit y avoir deux poids deux mesures. François Bayrou lui même dénonce ces attitudes dans son essai « Abus de pouvoir ». Concernant Marlène Schiappa, je ne la connais pas et n’ai aucune animosité envers elle. J’interroge ses proximités avec le milieu islamiste. Les faits sont nombreux. Sa signature de cet appel pose problème, non seulement au regard des noms et des structures islamistes qui en ont pris part mais aussi au regard de la formulation même de cet appel. Sinon, sauf erreur de ma part, cet appel ne s’agit pas d’une pétition publique mais d’une « tribune » cosignée par les membres d’un même réseau : sa diffusion pour solliciter les signatures se fait via un mailing et non via une plate-forme de pétition type « Change.org » ou autres ! D’où la légitimité de questionner le sens « politique » et « idéologique » de cette signature, simplement.

Laisser un commentaire




PUERI CANTORES SACRE' COEUR... |
elmoutahajiba |
Bismillah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FIER D'ÊTRE CHRETIEN EN 2010
| Annonce des évènements à ve...
| IN CAMMINO VERSO GESÙ CRISTO