• Accueil
  • > Actualites
  • > Chevalier de la Légion d’honneur, aumônier «frère musulman» de l’armée française

Chevalier de la Légion d’honneur, aumônier «frère musulman» de l’armée française

24 06 2017

nabaoui.png

Par Mohamed Louizi

Le 14 avril 2017, à moins d’un mois de son départ de l’Élysée, François Hollande l’avait nommé au grade de «Chevalier de la Légion d’honneur». Nomination parue dans le Journal Officiel (JORF n°0091) du 16 avril 2017[1]-[2]. Hier, il est devenu, tout comme en 2003, président du CRCM (Conseil Régional du Culte Musulman) d’Alsace[3]. Il succède ainsi à l’autre islamiste Murat Ercan du réseau DITIB[4] qui était aussi ancien président du COJEP : l’un des outils politiques puissants du parti islamiste turc l’AKP du sultan Erdogan[5], dans l’Est de la France.

Dans sa déclaration, suite à sa prise des fonctions à la tête dudit CRCM, il a dit : «L’islam n’est pas tourné vers un passé quelconque mais est d’abord une promesse d’avenir. Notre but n’est pas de passer notre temps à tendre la main pour recevoir des gratifications. Nous allons devenir force de proposition pour les fidèles et pour les pouvoirs publics»[6]. A en croire la presse locale strasbourgeoise, sa priorité, en tant que nouveau président du CRCM d’Alsace, est de «fixer le siège de la Fondation des Œuvres de l’Islam de France [la FOIF, ndlr] à Strasbourg».

La FOIF étant cette fondation, attachée au CFCM, chère à Dominique de Villepin[7]. Elle a été relancée[8] « en 2016 pour fédérer, dit-on, des moyens financiers pour l’organisation de l’islam en France »[9]. La FOIF est désormais en lutte contre la FIF (Fondation de l’Islam de France), que préside Jean-Pierre Chevènement. Cette dernière a été lancée officiellement par décret du 8 décembre 2016[10]. Depuis sa création, le CFCM est entrée en dissidence, voire en guerre contre elle. On parle même de la volonté de certaines fédérations, comme l’UOIF et la Grande Mosquée de Paris, de vouloir «torpiller» son travail[11]. Le nouveau président du CRCM d’Alsace semble avoir trouvé le moyen pour doubler Chevènement par la droite, conformément à la ligne fixée par l’UOIF (rebaptisée « Musulmans de France » depuis peu).

Ercan.png

Pour le nouveau président du CRCM d’Alsace, l’installation de la FOIF à Strasbourg «permettrait de faciliter son financement grâce au droit local [le Concordat, ndlr] qui permet des subventions publiques aux associations cultuelles, impossibles dans le reste de la France»[12]. Les enjeux financiers, idéologiques et politiques sont très importants. Le nouveau président veut donc aller très vite. Ça se comprend !

En plus de sa présidence du CRCM d’Alsace, ce frère musulman est «aumônier national des hôpitaux», attaché au Ministère de la Santé. Cumulard, il est aussi le responsable des aumôniers de la région Nord-Est de l’armée française, attaché au Ministère des Armées (ex-Ministère de la Défense). Dans mon article «Le Qatar et l’École d’Allah»[13], j’avais évoqué son cas, non sans étonnement du comportement de l’État qui semble insensible à la stratégie d’entrisme des Frères musulmans à des postes sensibles leur permettant de diffuser — avec la reconnaissance, les honneurs de l’État et la tenue militaire qui va avec — leur interprétation idéologique de l’islam — qui n’est autre que l’islamisme — à la fois en milieu médical mais aussi au sein des armées de terre, de l’air et de la mer.

Ce qui m’avait le plus interrogé à son sujet, déjà en août 2015, c’est sa participation dans l’émission prosélyte Gaith[14] (غيث) — au profit de la Qatar Charity — tournée dans l’Est de la France, par l’équipe de la chaîne satellitaire qatarie al-Rayyan. Une émission diffusée sur cette même chaîne durant le mois du Ramadan 2015. Il fut interrogé par l’islamiste qatari notoire, le cheikh Ahmed Mohmed Al Hammadi — bien connu des services français ! — et très proche de Youssef al-Qaradawi. Dans son livre «Résistance !» (Seuil-2016), Antoine Peillon écrit à son sujet : «Au sein de la Qatar Charity, Ahmed al-Hammadi assume, entre autres, la mission cruciale de lever de fonds afin de soutenir financièrement et en pétrodollars les projets d’islamisation des Frères musulmans en Europe, sous les enseignes de l’UOIE et de l’UOIF» (p.65).

Image de prévisualisation YouTube

Face à l’islamiste qatari — qui a avoué être, en 2013, à l’origine de l’idée de l’achat d’un nouveau centre pour l’UOIF — et avant de demander une aide de 700.000€ pour financer cet achat, le nouveau président du CRCM d’Alsace s’est présenté comme étant originaire de la ville marocaine de Safi ; d’être docteur en physique nucléaire ; spécialiste des religions comparées ; spécialiste de la laïcité ; spécialiste de l’histoire française ; spécialiste du droit français ; et que sais-je d’autres : un CV juste incroyable mais passons !

Avec une fierté perceptible, il disait être mariée avec «la première femme-médecin voilée de la région d’Alsace qui a ouvert son cabinet médical, tout en étant voilée». Il a expliqué aussi pourquoi il est resté en France, alors qu’il avait une proposition pour aller poursuivre ses recherches aux USA. Il dit avoir sacrifié cette opportunité pour accomplir sa mission de prédication au milieu d’une «jeunesse musulmane perdue», disait-il.

En lien avec ses fonctions au sein de l’armée française, ce frère musulman a expliqué au mécène qatari que les musulmans — dont le nombre en France, selon ses dires, dépasseraient le 8 millions (!) — représenteraient 10% de l’ensemble du corps militaire français. Cette information avait étrangement fait briller les yeux d’Ahmed Mohmed Al Hammadi qui, peu de temps plus tard, avait informé ses abonnés arabes sur son compte Tweeter que «dans l’armée française il y a plus de 10% de musulmans» et que «ce nombre est en augmentation significative» !

Ce frère musulman est désormais président du CRCM d’Alsace. Il est toujours aumônier national des hôpitaux, dirigeant une équipe de 300 antres «aumôniers musulmans», tous attachés au Ministère de la Santé et rémunérés par ses deniers … publics. Sont-ils de simples musulmans ? Sont-ils des Frères musulmans ? Difficile de le savoir. Il est toujours responsable des «aumôniers musulmans» des armées dans la grande région Nord-Est, dirigeant peut-être quelques dizaines d’autres «aumôniers musulmans», tous attachés au Ministère des Armées et rémunérés par ses deniers … publics. Sont-ils de simples musulmans ? Sont-ils des Frères musulmans ? Difficile de le savoir. Ce frère musulman de l’UOIF, a été promu Chevalier de la Légion d’honneur, au crépuscule du mandat de François Hollande. Rien ne laisse supposer qu’il ne continue pas son œuvre «salutaire», au service du projet islamiste, sous la présidence d’Emmanuel Macron. Il s’appelle Abdelhaq Nabaoui.

Le Président, le Gouvernement, l’Assemblée Nationale, le Sénat, toutes les autres institutions régaliennes, les partis politiques, les ONG, les médias, tous les citoyens français, quelques soient leurs opinions, leurs philosophies de vie, leurs religions, doivent savoir que les Frères musulmans ont toujours visé et infiltré à dessein les armées des pays arabes. Dans leur vision, dans leur stratégie longtermiste de préparation des « révolutions » et des coups d’état, ils considèrent l’armée comme un outil puissant d’assoir le pouvoir et de s’imposer.
 
Lisez ce qu’a écrit le frère musulman mauritanien Mohamed el-Moctar el-Shinqiti (MMS) [15], résident au Qatar et travaillant main dans la main avec Tariq Ramadan. Il y a moins d’un an, il a publié un article en arabe intitulé « La prosternation du soldat et la prosternation d’al-Junayd » (سجود الجندي و سجود الجنيد) [16] — al-Junayd (930-910) fut un mystique. Dans cet article il montre l’importance de l’armée dans la conduite des changements et des révolutions. Il rappelle, dans cet article, les trois stratégies des révolutionnaires : stratégie de neutralisation politique de l’armée ; stratégie de confrontation ; stratégie d’infiltration à long terme. En conclusion, il explique comment l’armée demeure un outil efficace dans la lutte contre le despotisme, en rappelant l’exemple du coup d’état militaire au Soudan, conduit par l’islamiste Siwar al-Dahab mais aussi le comportement du général Ammar, refusant de soutenir Ben Ali en 2011 en Tunisie ainsi que la scission, au sein de l’armée yéménite, conduite par le général Mohsen al-Ahmar.
 
Quant à l’infiltration des Frères musulmans au sein de l’armée égyptienne, cela n’est un secret pour personne. La presse arabe en parle depuis toujours. Car, contrairement à ce que répète les propagandistes islamistes ici en France (comme le CCIF), niant l’existence même des Frères musulmans — et faisant un parallèle avec la fable des « Protocoles des Sages de Sion » — il y a bel et bien une stratégie islamiste adaptée à la France et autres pays européens. La République doit siffler la fin de la récréation, en neutralisant les Frères musulmans définitivement, en les virant irrévocablement de toutes les structures sensibles (les armées, les renseignements, la sécurité du territoire, les Préfectures, le milieu carcéral, …). Elle doit cesser de financer leurs activités et leur enseignement privé. Elle doit surveiller leur financement étranger et appliquer les lois. Elle doit cesser de les décorer, de les cautionner et de les encourager … Trop, c’est trop !

 

Note :
[1]- https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=B0…
[2]- http://www.dna.fr/…/legion-d-honneur-les-alsaciens-de-la-pr…
[3]- http://www.rue89strasbourg.com/abdelhaq-nabaoui-pour-instal…
[4]- http://www.rue89strasbourg.com/ditib-strasbourg-94118
[5]- http://tempsreel.nouvelobs.com/…/comment-le-parti-d-erdogan…
[6]- http://www.rue89strasbourg.com/abdelhaq-nabaoui-pour-instal…
[7]- http://tempsreel.nouvelobs.com/…/une-fondation-pour-les-oel…
[8]- http://www.lemonde.fr/…/la-fondation-des-uvres-de-l-islam-r…
[9]- http://www.rue89strasbourg.com/abdelhaq-nabaoui-pour-instal…
[10]- https://www.interieur.gouv.fr/…/Lancement-de-la-Fondation-d…
[11]- http://www.lopinion.fr/…/guerre-ouverte-entre-representants…
[12]- http://www.rue89strasbourg.com/abdelhaq-nabaoui-pour-instal…
[13]- https://blogs.mediapart.fr/…/le-qatar-et-l-ecole-d-allah-le…
[14]- A voir en arabe ici : https://www.youtube.com/watch?v=oEc5FimCOUE

[15]- Son portrait ici : https://www.facebook.com/mohamed.louizi/posts/10213501483276409
[16]- En arabe : http://alaqssa.org/?q=node/3632


Actions

Informations



Une réponse à “Chevalier de la Légion d’honneur, aumônier «frère musulman» de l’armée française”

  1. 28 06 2017
    dépité (11:10:27) :

    Merci pour ce fabuleux article sourcé…
    si on ajoute à cela l’abandon des zones de non droits et des quartiers sensibles aux salafistes, avec un énorme travail de propagande permanent, la multiplication des écoles coraniques, qui ne se cachent plus dans leur prosélytisme anti-républicain, la guerre civile va arriver beaucoup plus tôt que prévue…

Laisser un commentaire




PUERI CANTORES SACRE' COEUR... |
elmoutahajiba |
Bismillah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FIER D'ÊTRE CHRETIEN EN 2010
| Annonce des évènements à ve...
| IN CAMMINO VERSO GESÙ CRISTO