• Accueil
  • > Actualites
  • > L’islamiste Fatima En-Nehary lance une fatwa contre moi (communiqué)

L’islamiste Fatima En-Nehary lance une fatwa contre moi (communiqué)

25 09 2017

3

L’islamiste franco-marocaine Fatima En-Nehary, à qui j’ai déjà consacré le 13 septembre dernier mon article intitulé : «PJD Paris : Fatima, un profil radical protégé sous le voile ?»[1]-[2] et qui semble être curieusement soutenue, depuis, par la majorité des islamistes de son parti, à Rabat comme à Paris, m’a excommunié publiquement, sans aucune gêne, ce vendredi 22 septembre 2017, sur sa page Facebook en arabe, en me qualifiant textuellement d’ «hérétique» : Zindîq (زنديق).

En effet, cette excommunication — à conséquences criminelles certaines, si rien n’est fait ! — se base visiblement sur un article en arabe, publié depuis Rabat sur le site marocain «www.rue20.com» qui avait résumé (à sa manière), sans me contacter et sans lire mon essai, l’article du site Le Point, datant du 19 septembre, en y choisissant un titre dangereusement tendancieux. Alors que le site Le Point titrait : «Et si le prophète Mahomet n’avait pas été illettré ?»[3], signé par Ian Hamel, ce site marocain, quant à lui — tout comme d’autres sites arabes que j’ai dénoncés ici[4] — a choisi un titre racoleur, je traduis : «Un ex-membre du PJD et du MUR dit : le Coran qui existe actuellement n’est pas la parole de Dieu et les islamistes sont des théologiens»[5]. Chose que je n’ai jamais dit, jamais écrit. D’ailleurs, en constatant sur les réseaux sociaux l’instrumentalisation faite par des islamistes de l’article du Point, j’ai publié dans l’urgence une «Mise au Point : Et si le Prophète Mohammed savait lire et écrire !»[6].

1

Ainsi, l’islamiste franco-marocaine Fatima En-Nehary (PJD) profite de l’audience de sa page Facebook, suivie par plus de 44640 abonnés, surfant sur la curieuse indulgence des modérateurs de ce réseau social, pour publier ma photo dans son post daté du 22/09/2017 à 23h52min, en me qualifiant d’ «hérétique» : Zindîq (زنديق). Le dit post a été liké par 235 personnes, commentés majoritairement dans le sens de cette condamnation par plusieurs dizaines de contacts, et partagé sur 17 autres profils islamistes. La dangerosité de cet affichage public vient de la nature même de cette qualification qui se traduit, en langage islamiste et terroriste, de condamnation à mort.

Ma tête ainsi désignée publiquement, associée à cette sentence criminelle, ouvre la voie royale à toute exécution jihadiste future, pour appliquer au grand plaisir de l’islamiste Fatima En-Nehary et de celles et ceux qui la soutiennent, cette condamnation sans voile. Il faut savoir que les juristes des principales écoles juridiques sunnites condamnent l’«hérétique» à de la peine de mort avec, tout de même, quelques nuances entre ceux qui acceptent la repentance du condamné et ceux qui ne l’acceptent pas. L’islamiste franco-marocaine Fatima En-Nehary n’est pas à son coup d’essai : n’avait-elle pas appelé le 2 décembre 2015, à arracher la tête de l’intellectuel marocain Ahmed Assid ? L’impunité encourage la récidive, semble-t-il.

2

Par conséquent, alors que la France du Président Macron est toujours en état d’urgence, alors que le Maroc du Roi Mohammed VI dit avoir renforcé son arsenal juridique contre l’extrémisme islamiste et contre ses violences terroristes, et au vue du contenu de cette publication, j’ai décidé d’alerter ici-même l’opinion publique et les médias, et de déposer immédiatement une « main courante » au commissariat de ma ville. Des signalements de ce fait caractérisé aux services centraux compétents sera fait conjointement, si ce n’est pas déjà fait. Mes avocats examineront l’éventualité de porter une double-plainte, très prochainement, à Paris et à Rabat. Il reviendra aux tribunaux correctionnels des deux pays respectifs de qualifier pénalement ce fait/écrit takfiriste public et ses conséquences criminelles.

Enfin, doit-on attendre un passage à l’acte criminel avant d’agir fermement ? La France, théâtre de plusieurs attentats depuis ceux de Charlie Hebdo en 2015, va-t-elle attendre avant d’agir, un scénario similaire à l’assassinat par balles du tunisien Chokri Belaïd[7] (en 2013) ou du jordanien Nahed Hattar[8] (en 2016), tous les deux excommuniés par des islamistes, y compris « modérés », avant d’être abattu par des jihadistes ? Cette islamiste franco-marocaine, représentant le PJD à Paris, jouit-elle d’une impunité quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle écrive ?

Je n’ai certainement pas peur pour ma vie. Le combat contre l’islamisme est un combat de vie ou de mort, je le sais. Je n’ai jamais demandé de protection particulière et je ne la demanderai jamais tout en comprenant ceux qui l’endurent. Car je crois en l’état de droit, protégeant ses citoyens (ainsi que leurs libertés fondamentales) contre des menaces islamistes à peine voilées et des crimes abjectes qu’elles sous-traitent aux jihadistes. Mes enfants, comme tous les enfants, ont le droit d’avoir un papa. Puisse ce droit être respecté et ma liberté d’expression protégée !

Roubaix, le 25 septembre 2017

 

Pour information :

Après une conversation téléphonique ce matin (le 26/09/2017) avec la direction d’ ICOGES, confirmée par un échange mail, je suis en mesure de confirmer que l’islamiste Fatima En-Nehary (PJD-Paris) ne travaille plus dans cet établissement depuis 3 ans ! Ce dernier l’a mise en demeure aujourd’hui pour « supprimer [sur son profil Facebook, ndlr] toute mention d’enseignement actuel au sein du groupe ICOGES« . Par conséquent, dès lors, aucun lien ne doit être établi entre l’islamiste Fatima En-Nehary et cet établissement qui n’est, en aucun cas, responsable des propos et des agissements de Fatima En-Nehary sur les réseaux sociaux.

Notes :

[1]- https://www.facebook.com/mohamed.louizi/posts/10214514364877816
[2]- http://mlouizi.unblog.fr/…/pjd-paris-fatima-un-profil-radi…/
[3]- http://www.lepoint.fr/…/et-si-le-prophete-mahomet-n-avait-p…
[4]- https://www.facebook.com/mohamed.louizi/posts/10214597963687734
[5]- http://www.rue20.com/عضو-سابق-في-الـpjd-و-التوحيد-و-الإصلا…/
[6]- https://www.facebook.com/mohamed.louizi/posts/10214586740847170
[7]- http://www.huffpostmaghreb.com/…/chokri-belaid_n_4735344.ht…
[8]- http://www.huffingtonpost.fr/…/nahed-hattar-caricature-jord…


Actions

Informations



4 réponses à “L’islamiste Fatima En-Nehary lance une fatwa contre moi (communiqué)”

  1. 26 09 2017
    Karim Ben Falouk (12:29:02) :

    Une fatwa à l’encontre d’un démocrate c’est comme recevoir une légion d’honneur. Félicitation.
    Cela prouve que vous gênez les islamistes et que vous les empêchez de propager leur obscurantisme.
    Continuons notre combat contre la bêtise mahométane.

  2. 26 09 2017
    Proutux (18:55:09) :

    Facebook, ce réseau de merde, tant qu’il peut faire de l’audience rien de l’arrête.
    Quant à l’obscurantisme de l’islam, aujourd’hui, seuls les demeurés en doutent encore!!!

  3. 26 09 2017
    Alhabachi (23:04:50) :

    J’espère que tes avocats puissent réunir tous les éléments nécessaires permettant de déclencher un appel à l’ordre à l’égard de cette islamiste!Ainsi elle va se rendre compte qu’elle vit en France!
    La France ne doit pas tolérer un dérapage extrêmement dangereux!
    Amitiés

  4. 29 09 2017
    Trictrac (13:48:57) :

    Lorsque la bêtise est là, la méchanceté n’est jamais très loin…
    Et il faut s’en méfier comme de la peste car si l’intelligence est toujours limitée, l’imbécillité peut être infinie.

Laisser un commentaire




PUERI CANTORES SACRE' COEUR... |
elmoutahajiba |
Bismillah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FIER D'ÊTRE CHRETIEN EN 2010
| Annonce des évènements à ve...
| IN CAMMINO VERSO GESÙ CRISTO