• Accueil
  • > Actualites
  • > Strasbourg : un «Pont de l’Europe» entre les frérosalafistes de la LIM saoudienne et les Frères musulmans de la France-Qatar ?

Strasbourg : un «Pont de l’Europe» entre les frérosalafistes de la LIM saoudienne et les Frères musulmans de la France-Qatar ?

9 11 2017

3.png

Par Mohamed Louizi

(Merci de cliquer sur les images pour les agrandir)

La question mérite sérieusement d’être posée en 8 points, très courts et très synthétiques. En effet, l’association AMAL (Association des Musulmans d’Alsace), affiliée organiquement et idéologiquement aux Frères «Musulmans de France» (ex-UOIF), est chargée[1] de l’organisation du «2ème congrès annuel de la Ligue Islamique Mondiale[2]», qui se tiendra à l’hôtel Hilton à Strasbourg, le samedi 18 et le dimanche 19 novembre 2017, à quelques jours seulement du deuxième anniversaire des attentats de Paris. Le thème choisi cette année est : «L’islam, un message de paix».

1- MBS vs LIM ?

En effet, la question mérite d’être posée, aujourd’hui plus qu’hier, car l’Arabie Saoudite semble être décidée, au moins officiellement, de vouloir éradiquer l’idéologie extrémiste des Frères Musulmans sur son territoire. D’ailleurs, le 5 juin dernier, l’Arabie Saoudite et ses alliés avaient accusé le Qatar de soutenir et de financer l’hydre des Frères Musulmans[3], entre autres organisations islamistes et terroristes : ce qui n’est pas faux. Depuis quelques jours, le jeune prince héritier saoudien MBS (Mohamed Ben Salman) — qui avait déclaré vouloir «détruire l’extrémisme» et «retourner à un islam modéré»[4] antérieur à l’année charnière de 1979 — mène une sorte de «guerre» sans merci contre des célébrités frérosalafistes saoudiennes dont certains sont arrêtés[5] ou gardés sous le statut de résidence surveillée. Ira-t-il jusqu’à remettre en question, en profondeur, le rôle de la LIM[6] (Ligue Islamique Mondiale) — en anglais MWL (Muslim World League) — largement noyauté par les frérosalafistes ? Difficile de ne pas l’imaginer. A moins que …

1.png

2- Le frérosalafisme n’est pas un truisme …

Toutefois, il faut rappeler que ladite ligue représente, depuis sa création, un outil puissant de diffusion d’un «salafisme hybride»[7] — c’est-à-dire d’un salafisme frériste (au sens de politique) — comme le nomme Samir Amghar, auteur de «Le salafisme d’aujourd’hui, mouvements sectaires en Occident» (Michalon-2011). Dans un article intitulé «La Ligue islamique mondiale en Europe : un instrument de défense des intérêts stratégiques saoudiens»[8], le sociologue met en évidence les multiples échanges entre la LIM salafiste et le réseau frériste en Europe et en France. Des prédicateurs saoudiens sont invités aux divers rassemblements régionaux et nationaux de l’UOIF, par exemple, et des prédicateurs islamistes, à l’image des frères Hani et Tariq Ramadan sont invités, à leur tour, aux rassemblements de la LIM.

3- La LIM pour remplacer la Qatar Charity ?

L’article de Samir Amghar éclaire bien des zones d’ombre et pourrait aider à comprendre les connexions établies entre deux facettes islamistes d’une même vision «politique» de la religion, partagée par des frérosalafistes prosélytes, très actifs dans l’axe Paris-La Mecque. En cela, l’organisation de ce 2ème congrès de la LIM, par une structure associative frériste à Strasbourg, paraît être un acte plus que cohérent. Il faut rappeler que la LIM a financé, par le passé, des structures fréristes en France. Rien ne permettrait d’affirmer que ce financement aurait été stoppé. Si c’était le cas, la LIM reprendrait-elle ce rôle financier en faveur des projets des Frères Musulmans en France, en se substituant de la sorte aux donateurs qataris et en particulier à la Qatar Charity qui avait mis tout son poids financier pour construire le Centre islamiste An-Nour de Mulhouse, présenté comme étant le plus grand centre en Europe, que gère les fréristes de l’association AMAL, non sans l’appui de quelques hommes et femmes politiques ? (Lire le paragraphe 7 de mon article : «Présidentielle : Emmanuel Macron, otage du vote islamiste ?» ici[9]).

14.png
4- Lorsque la LIM a voulu vengé le Prophète !

Cependant, le rôle de la LIM n’est ni uniquement idéologique (diffusion de la littérature frérosalafiste dans le Monde depuis plusieurs décennies), ni uniquement financier (cofinancement de construction de centres islamistes comme celui de Genève, géré par la famille Ramadan depuis les années 60), ce rôle est beaucoup plus diversifié. Par exemple, il faut rappeler qu’en 2006, lorsque les Frères Musulmans de l’UOIF, associés à la GMP (Grande Mosquée de Paris), avaient attaqué le journal satirique Charlie Hebdo devant la justice française, visiblement pour venger le Prophète, dans une opération «jihad des tribunaux», contestant les fameuses caricatures, la LIM s’est portée partie civile aussi, à côté des deux organisations françaises[10]. Pis, alors que les juges avaient prononcé la relaxe de la rédaction du journal, la LIM avait décidé de faire appel[11] avant qu’elle ne soit déboutée. Quelques années plus tard, les frères Kouachi avaient crié : «nous avons vengé le prophète !»

5- La LIM, plus qu’un double-discours !

Certes, depuis que le régime saoudien et ses alliés arabes ont mis au ban le Qatar, la LIM multiplie les signes d’apaisement, destinés à la famille royale saoudienne, pour exprimer que sa «nouvelle» ligne serait en phase avec les récentes décisions du régime. Un peu comme lorsqu’elle a publié, le 7 juin dernier, un communiqué[12] en arabe, on ne peut plus clair, dans lequel elle pointe expressément le rôle criminel de l’idéologie politique des Frères musulmans dans la radicalisation islamiste et l’alimentation du terrorisme. Ou encore, lorsque, dans la foulée, elle a expulsé, le 9 juin dernier, le frériste Youssef al-Qaradawi de son organe jurisprudentiel[13] suite à la mise de l’islamiste égypto-qatari sur la liste des personnalités et des organisations terroristes, établie par l’Arabie Saoudite et ses alliés[14].

6- La LIM, l’espoir, c’est-à-dire le dernier «AMAL» des Frères musulmans ?

Ainsi, la Ligue Islamique Mondiale, peut-elle se positionner officiellement contre les Frères Musulmans, dans le Golfe, et leur sous-traiter en même temps, l’organisation d’un congrès islamiste à Strasbourg, en France ? Peut-elle être sérieusement contre le Qatar, en Arabie Saoudite, et s’associer en même temps aux agents islamistes du Qatar sur le sol français : à travers l’association AMAL ? Peut-elle soutenir la décision du régime saoudien désignant l’organisation Qatar Charity[15], parmi d’autres, sur la liste des organisations terroristes, et confier à l’association AMAL, dont le projet phare, ledit Centre an-Nour, a été sans nul doute cofinancé par la même Qatar Charity ? Peut-elle viré de ses organes l’islamiste Youssef al-Qaradawi et demander en même temps, à ses adeptes islamistes en France, d’organiser son congrès à Strasbourg ?

2.png

7- Bal des contradictions …

Il semblerait que la LIM ne serait pas à une contradiction près. Son discours en Arabie Saoudite se veut être, au gré des derniers événements, contre l’idéologie des Frères musulmans et, sommairement, hostile au Qatar du cheikh Tamim. Mais son action en France est incontestablement en phase avec l’idéologie et les projets des Frères musulmans. Là-bas, pour draguer le jeune prince héritier saoudien, elle multiplie les prises de position anti-fréristes. Ici, pour poursuivre son prosélytisme islamiste, commencé il y a plus de 30 ans, elle s’appuie sur le réseau associatif frériste. Là-bas, elle prône un semblant de rupture avec l’idéologie islamiste. Ici, l’heure est plus que jamais à la réconciliation tranquille entre les frères et les salafistes hybrides.

Prog-AMAL-MWL

Le 18 et 19 novembre 2017 dans un hôtel à Strasbourg, c’est bel et bien son secrétaire général, Mohamed Al-Issa, l’ex-ministre de la justice saoudienne (2009-2016), présenté par ailleurs comme un «réformiste libéral», qui prendra la parole en séance d’ouverture et lors de la cérémonie de clôture (cf. programme ci-joint). Il sera certainement question de liberté de croyance et de l’acceptation du pluralisme religieux : mais uniquement en Occident. Le même Mohamed Al-Issa, n’avait-il pas déclaré en 2013, devant des députés européens à Bruxelles, qu’il n’est pas question de tolérer la construction de lieux de culte des autres religions en Arabie Saoudite[16] ? Il serait question peut-être d’autres libertés, comme la liberté d’expression. Toujours est-il que c’est bien durant son mandat de ministre de la justice — inutile par ailleurs de rappeler l’inexistence de la séparation des pouvoirs en Arabie Saoudite — que le blogueur saoudien Raïf Badaoui fut condamné en 2015, à 10 ans de prison et à 1000 coups de fouet[17], pour avoir exprimé ses idées sur un site web.

8- Le deuxième mi-temps se jouera à Mulhouse …

L’entente stratégique entre les salafistes saoudiens de la LIM et les Frères musulmans français soutenus par le Qatar, se poursuivra une semaine plus tard, le dimanche 26 novembre à Mulhouse, lors du 6ème congrès islamiste de l’association AMAL, le fameux RAME[18] (Rassemblement annuel des musulmans de l’Est). La LIM sera représentée, cette fois-ci, par le cheikh satellitaire saoudien Abdellah al-Mosleh, le secrétaire général de l’ICSSQS[19] (la commission internationale des miracles scientifiques dans le saint Coran et dans la sunna) : une des principales commissions de la LIM. Côté frériste, il n’y aura pas Tariq Ramadan mais il y aura Hassan Iquioussen, Ahmed Jaballah, Marwan Muhammad et Bechri el-Arabi. Oméro Marongiu-Perria, se présentant comme étant ex-frère musulman, sera aussi de la partie, telle une caution habituelle, à côté de l’intellectuel Ghaleb Bencheikh, le fils de l’ancien recteur de la GMP (Grande Mosquée de Paris).

4.png
Enfin …

La «guerre» que déclarent l’Arabie Saoudite et ses alliés aux Frères Musulmans, soutenus par le Qatar, ne semble concernée que les pays du Golfe. La France, et plus globalement l’Europe, semblent représenter un paisible oasis pour ces islamistes. Il se pourrait que cette «guerre» se solde par l’éradication de l’idéologie des Frères Musulmans dans la Péninsule arabique. Toutefois, si la France et l’Europe (re-)deviennent des bases de repli stratégique — où ce qui deviendrait impossible ailleurs resterait possible ici — les efforts de l’Arabie Saoudite et de ses alliés seraient, vraisemblablement, voués à l’échec. A moins que …
 
Notes :

[1]- Voir ici : http://www.amal-mulhouse.fr/index.php…
[2]- Lire ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_islamique_mondiale
[3]- Lire ici : http://www.lemonde.fr/…/l-arabie-saoudite-l-egypte-les-emir…
[4]- Lire ici : https://www.la-croix.com/…/Le-prince-heritier-dArabie-saoud…
[5]- Lire ici : https://www.lorientlejour.com/…/campagne-antidissidents-en-…
[6]- Lire ici : http://www.themwl.org/global/fr/node/1664
[7]- Lire ici : https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2011-2…
[8]- Lire ici : https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2011-2…
[9]- Lire ici : http://mlouizi.unblog.fr/…/presidentielle-emmanuel-macron-…/
[10]- Lire ici : http://www.liberation.fr/…/les-caricatures-de-mahomet-condu…
[11]- Lire ici : http://www.lesoir.be/…/%25252Fm%25252Fcaricatures-de-mahome…#
[12]- Lire en arabe ici : http://www.themwl.org/…/رابطة-العالم-الإسلامي-تعرب-عن-تأييد…
[13]- Lire en arabe ici : http://www.alarabiya.net/…/رابطة-العالم-الإسلامي-تنهي-عضوية…
[14]- Lire en arabe ici : http://www.alarabiya.net/…/بالصور-هذه-أبرز-الأسماء-في-قائمة…
[15]- Lire ici : https://blogs.mediapart.fr/…/le-qatar-et-l-ecole-d-allah-le…
[16]- Lire en arabe ici : http://www.alquds.co.uk/?p=37494
[17]- Lire ici : http://www.lemonde.fr/…/raef-badawi-heraut-de-la-liberte-en…
[18]- Lire ici : http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/11309
[19]- Lire en arabe ici : http://www.themwl.org/web/ د-المصلح-الهيئة-العالمية-للإعجاز-العلمي-تعمل-على-إشاعة-ثقافة-الإعجاز-العلمي-في-العالم-صبغ-العلوم


Actions

Informations



Laisser un commentaire




PUERI CANTORES SACRE' COEUR... |
elmoutahajiba |
Bismillah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FIER D'ÊTRE CHRETIEN EN 2010
| Annonce des évènements à ve...
| IN CAMMINO VERSO GESÙ CRISTO