Fruits d’hier, graines de demain …

24052017

marchersurlatte.jpg

Par : Mohamed Louizi

A trois semaines du premier tour des élections législatives, de nombreuses publications, sur les réseaux sociaux et dans certains médias, s’interrogent quant au sens à donner à ce qui semble être une inquiétante « poussée islamiste ». Des candidats, issus de nouveaux partis assurément islamistes — proche de l’axe Ankara-Doha — ou noyautant d’autres formations républicaines, anciennes ou récentes, se sont déclarés officiellement et espèrent pouvoir gagner quelques sièges de députés de la nation, au terme d’un scrutin incertain et presque décisif. Voici, en huit points, ce que j’en pense :

1- D’un point de vue normatif légal, strictement rien ne peut interdire à un(e) islamiste de se présenter aux élections législatives françaises. Inutile de vouloir les interdire sous quelques motifs que ce soit.

2- Ces candidatures sont, au fond, le fruit naturel d’une stratégie islamiste « soft power », qui a réussie au bout d’une trentaine d’années de labour acharné, dans bien des Lire la suite… »




Marlène Schiappa avait signé l’appel post-Charlie : «#NousSommesEnsemble» !

17052017

1.png

Par : Mohamed LOUIZI

A l’occasion de l’annonce de la composition du gouvernement Macron-Philippe, je rédige ces quelques lignes depuis la retraite. Naturellement, j’attends voir ce qui va être fait, ou pas, avant de tirer des conclusions définitives, en souhaitant toute la réussite, à tous les ministres, dans l’exercice de leurs fonctions respectives, avec l’espoir que leurs feuilles de route protègent, en priorité, les plus vulnérables ; redressent, dans l’équité sociale, les différents secteurs vitaux affaiblis : l’école, la santé et le travail ; redonnent sens et force à tout ce qui fait la grandeur de notre République indivisible, laïque, démocratique et sociale.

La composition de ce gouvernement souhaite refléter une certaine volonté de faire bouger quelques lignes. Ce mélange «gauche-centre-droite», augmenté de quelques visages issus de la société civile, pourrait fonctionner. Toutefois, des doutes légitimes subsistent. Par manque de temps, je me limite à trois exemples : Jean-Yves Le Drian, François Bayrou et Marlène Schiappa.

Alors quele président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncé vouloir Lire la suite… »




Manifeste pour un islam apolitique

14052017

manifeste

Encore un écrit sur l’islam ? Que puis-je rajouter qui n’aurait pas déjà été dit, bien avant ? Ces questions, et bien d’autres encore, sont certes légitimes. Car des essais sur l’islam remplissent les bibliothèques. Un fait. Cependant, une bonne partie des livres sur l’islam, en langue française, traduits de l’arabe ou pas, à l’exception des essais visant une élite universitaire, ne traitent, dans la redondance, que ce même islam sunnite, salafiste, ancestral et en rupture avec le temps, l’espace et avec bien des aspirations humanistes soucieuses de pacifier un présent agité, d’apaiser un avenir en commun et de prendre le pari d’un faire-société urgent et vital pour nous tous : ici, maintenant et demain.

Ce vieil islam conquérant, très répandu par ailleurs dans bien des mosquées en France et en Occident, refuse de faire son aggiornamento malgré Lire la suite… »




La « socialiste » Anne-Lise Dufour-Tonini, candidate aux législatives, mais pour quoi faire ?

12052017

11.png

Par : Mohamed Louizi

Bien que la députée-maire de Denain, Madame Anne-Lise Dufour-Tonini, ait soutenu et parrainé Benoît Hamon, la liste partielle des 428 candidats investis[1] par le parti LRM (République En Marche) d’Emmanuel Macron, communiquée hier à la presse, ne prévoit, pour l’instant, aucun candidat aux législatives à la 19ème circonscription du Nord, là où la socialiste a annoncé, ce lundi 8 mai, sa candidature à sa propre succession[2]. En cas de victoire, elle doit choisir impérativement, et dès le mois de juillet, entre son mandat parlementaire et sa fonction de maire. Elle ne peut plus cumuler les deux. La loi organique n° 2014-125 du 14 février 2014, entrée en vigueur le vendredi 31 mars dernier, interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur, le lui impose[3] sans délais. Les denaisiens doivent savoir ce que compte faire l’élue : quitter sa fonction de maire OU Lire la suite… »




Édouard Philippe, futur Premier Ministre ?

11052017
11
Par : Mohamed LOUIZI
 
Selon toute logique, le profil du futur Premier Ministre d’Emmanuel Macron devrait être compatible avec les «réformes» que le nouveau président aimerait conduire : qu’il s’agit de réformes sociales, économiques, sociétales ou autres. Un nom est désormais pressenti pour être, potentiellement, ce futur Premier Ministre. Il s’agit d’Édouard Philippe (LR), député-maire juppéiste du Havre[1]. Il est aussi ancien membre du réseau/programme franco-américain «Young Leaders». Tout comme un certain François Hollande (promotion 1996) ou même son successeur Emmanuel Macron (promotion 2012). Ce dernier connaîtrait, vraisemblablement, son potentiel futur Premier Ministre au moins depuis 2012, lorsque la promotion Young Leaders, de cette année, avait mis le cap sur Le Havre, invitée par le maire de la ville[2].
 
Il se murmure ici où là que l’un des enjeux sociétaux du quinquennat Macron serait la «réforme» du cadre constitutionnel laïc français, pour, dit-on, adapter la loi du 9 décembre 1905 à l’islam et à la tradition évangéliste — Le traitement accordé par « En Marche ! » à Manuel Valls en est un Lire la suite… »



Présidentielle : Emmanuel Macron, otage du vote islamiste ?

29042017

0000.pngPar : Mohamed Louizi

Télécharger et lire l’article en PDF ici :

fichier pdf Présidentielle-Macron-otage-du-vote-islamiste-M_LOUIZI

Avertissement :

Le décryptage qui suit ainsi que ses illustrations, en annexes, pourraient aider à faire un choix électoral (ou pas), le 7 mai prochain, au second tour des élections présidentielles. J’en suis conscient. J’assume ce que j’écris, comme je l’ai toujours été, y compris dans les prétoires. Je suis responsable de ce que je dis. Je ne suis comptable ni de ce que d’autres en feraient, ni des possibles instrumentalisations. Je rassure mes lecteurs que toutes les informations sont vérifiables à 100%. Plus de cinquante notes bibliographiques renvoient aux sources directes. Aucune source n’est un « fake news » d’origine russe. Les illustrations comportent d’autres informations complémentaires.

Certains diraient que ce ne serait pas le bon timing pour le publier. Ce qui est certain, c’est qu’il a été écrit après l’annonce des résultats du premier tour, en réaction aux diverses polémiques ambiantes, pour éclairer simplement le choix au second tour. Très condensé, il est composé de neuf parties et pourrait être lu en une seule fois, ce que je recommande vivement. Toutefois, il pourrait être lu aussi en petites doses. Comme tout texte à enjeu, en ces temps, il est susceptible d’avoir des effets indésirables : rougeur des joues, trouble de la vision, énervement, insomnie, stress, déprime et hypertension artérielle. Si vous remarquez des effets indésirables non mentionnées dans cette introduction, veuillez m’en informer pour les textes à venir. Bonne lecture !

1- Mohamed Saou est-il un cas isolé ?

«Il a fait quelques trucs radicaux, c’est ça qui est compliqué, mais c’est un type bien Mohamed. Et c’est pour ça que je ne l’ai pas viré !»[1] expliquait Emmanuel Macron, hors antenne, le vendredi 14 avril 2017, sur la radio Beur FM, pour défendre Mohamed Saou,  son ex-référent du Val-d’Oise. Ce dernier avait dit, sur sa page Facebook en septembre 2016 : «Je n’ai jamais été et je ne serai jamais Charlie». Reprenant à son compte un slogan islamiste post-attentat de Charlie Hebdo, à l’image d’un certain Tariq Ramadan qui n’a jamais été «ni Charlie, ni Paris» : le fameux «ni, ni» des islamistes.

Marwan Muhammad, président de l’organisation frériste CCIF, avait lui aussi exigé des explications et a menacé d’ Lire la suite… »




Jacques au pays de Merville (1/5) : prologue

2042017

1-Parent-Hollande

Par : Mohamed Louizi

Le 11 février 2008, François Hollande, alors premier secrétaire du Parti socialiste, était l’invité phare de la fédération nordiste de son parti, pour inaugurer officiellement, depuis la commune de Merville (59660), une campagne électorale nationale, aux grands enjeux départementaux et locaux. Il a dit : «Je viens avec Bernard Derosier et  Gilles Pargneaux lancer ici, rendez-vous compte, à Merville, la campagne nationale du Parti socialiste pour les élections cantonales !»[1].

Les candidats socialistes de ce canton s’appelaient Jacques Parent et sa suppléante, Jacqueline Chitboun. François Hollande justifiait le choix de cette commune en particulier – alors que la France métropolitaine comportait 36.569 communes et plus de 2.000 cantons en 2008 – en disant, je cite : «Quand je suis venu à l’invitation de Gilles Pargneaux, j’ai demandé que l’on me choisisse un canton emblématique … que nous puissions gagner»[2]. Et François Hollande de rajouter : «Je veux dire à Jacques et à Jacqueline que nous sommes Lire la suite… »




La promotion de l’islamiste Iquioussen : France 2 récidive.

15032017

035.png

Par Mohamed LOUIZI

Pour télécharger l’article en PDF :

fichier pdf Promotion-de-l_islamiste-Iquioussen-FR2-recidive-MLOUIZI

Le Qatar critiqué …

Le lundi 13 mars 2017, au journal de 20h de France 2, présenté par David Pujadas, on a enfin parlé de ces politiques, soupçonnés d’avoir reçus des « cadeaux » à l’odeur de la corruption pétrodollar, de l’émirat du Qatar : cette base arrière stratégique et financière des Frères musulmans. France 2, me disais-je, a enfin décidé de livrer à l’opinion publique quelques noms, et pas tous, de quelques politiques français, ciblés par la stratégie « soft power » des qataris. Enfin, à l’heure de grande écoute, le journaliste d’investigation, Christian Chesnot, a pu promouvoir, même furtivement, son livre-investigation « Nos très chers émirs, sont-ils vraiment nos amis ? »[1], paru chez Michel Lafon, en octobre 2016.

On aurait aimé que l’on donne aussi la parole à la journaliste Bérengère Bonte, auteure de « La République française du Qatar : petits arrangements et grandes compromissions »[2] (février 2017), ne serait-ce que pour apporter une petite nuance, au sujet presque anecdotique, de cette montre de luxe, que Bruno Le Maire avait Lire la suite… »




Jihadisme frériste : Si vous avez aimé le HAMAS, vous allez adorer le HASAM !

14122016

1-Cellule terroriste.png

Par Mohamed Louizi

Le drame copte :

LÉgypte est en deuil. Sa communauté copte pleure les 25 victimes de l’attentat – survenu au Caire le jour anniversaire de la naissance de Mohammed (Mahomet) – le 11 décembre 2016. Cet attentat a visé une église à proximité immédiate de la cathédrale Saint Marc, où se trouve le siège du pape Théodore II d’Alexandrie. Selon l’AFP, le pouvoir du président al-Sissi accuse les « Frères musulmans, établis au Qatar, d’avoir entraîné et financé les auteurs de l’attentat » [1]. Pour cause, le kamikaze qui a activé sa ceinture d’explosifs au milieu de fidèles lors de la messe de dimanche, serait un jeune issu de la confrérie islamiste. Il s’agirait d’un jeune de 22 ans, Mahmoud Chafiq de son nom (محمود شفيق).

Depuis hier, l’enquête égyptienne avance d’autres éléments, d’autres noms de personnes impliquées, que confirment partiellement les autorités qatariennes. Dans un communiqué officiel du Ministère qatari des affaires étrangères, publié par l’agence QNA (Qatar News Agency) [2], l’émirat reconnait que Lire la suite… »




La démocratie tunisienne et le défi islamiste

1072016

00.png

Entretien avec Zyed Krichen [1]

Directeur de la Rédaction du journal tunisien Le Maghreb [2]

Mohamed Louizi : Le 17 décembre 2010 à Sidi Bouzid, le jeune vendeur ambulant, Mohamed Bouazizi, s’est immolé par le feu en contestation des autorités sous Ben Ali qui avaient confisquées sa marchandise. Un événement qui a enclenché la « Révolution du Jasmin » et, par ricochet, ce que l’on appelle désormais le « Printemps arabe » sur fond de revendications de justice sociale, de libertés et de démocratie. Presque six ans plus tard, l’on constate que partout dans le monde arabe, la force qui est sortie renforcée de cet épisode est l’islamisme, toute variante confondue. En Tunisie, la force politique qui s’est imposée est le mouvement islamiste Ennahda, la branche tunisienne des Frères musulmans. Quelques jours avant la tenue du dixième congrès de ce mouvement, qui s’est réuni du 20 au 22 mai, Rached Ghannouchi, son président, avait déclaré que son mouvement sépare « le religieux du politique » …

Zyed Krichen : En fait, il ne sépare pas tout à fait le « religieux » du « politique ». Il dit qu’il sépare la « politique » de la « prédication ». Ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Pendant les dernières semaines avant la tenue du congrès, on ne parle plus de cela. On parle de la « spécialisation ». Donc le mouvement Ennahda va se Lire la suite… »







PUERI CANTORES SACRE' COEUR... |
elmoutahajiba |
Bismillah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FIER D'ÊTRE CHRETIEN EN 2010
| Annonce des évènements à ve...
| IN CAMMINO VERSO GESÙ CRISTO