La France face à l’islam politique : connaître et comprendre pour agir (Interview-Le Point)

28112020

 20- DISSOLUTION-MdF-UOIF

Après la décapitation de Samuel Paty, Le Point* m’a posé des questions au sujet de l’islam politique et des Frères musulmans. C’est en homme libre, et non en « repenti », que j’ai accepté de lui livrer, sans contrepartie, mon décryptage factuel et désintéressé. J’y ai mis toute mon énergie pour offrir à tout lecteur, qu’il soit néophyte ou expert, qu’il soit d’ici ou d’ailleurs, la synthèse de mes travaux à ce sujet depuis l’année 2006. J’y formule sans détour des propositions et des recommandations claires pour faire face à l’hydre islamiste. Je tiens à remercier la rédaction du site Le Point et le journaliste Clément Pétrault qui ont rendu possible cette publication. Aujourd’hui, conscient que ce décryptage est d’intérêt public, au moment où la France est à l’heure d’un choix décisif, je me permets de le mettre intégralement en accès libre, augmenté de nombreuses illustrations, pour qu’il soit lu par tout le monde et sans restriction. La connaissance est la clé de l’action. Bonne lecture !   

Le Point : Vous avez quitté les frères musulmans en 2006. À quoi ressemble votre vie depuis ?

Mohamed Louizi : Depuis que j’ai quitté les Frères musulmans, ma vie s’est enrichie, pas d’un point de vue pécuniaire, entendons-nous ! Mon approche apolitique de l’islam m’ouvre des perspectives intellectuelles et spirituelles inattendues et me permet de faire sur moi-même tout un travail difficile, parfois très douloureux, d’introspection et d’autocritique sans limites. Tout passe, depuis maintenant quatorze ans, par le tamis de la raison, par le sas du doute qui sauve. Ce travail se poursuit toujours sur les strates de sédiments superposés depuis l’époque islamiste de mon existence. Je ne sais pas où tout cela va m’emmener. Je l’ignore. Je n’ai plus de vérités absolues à défendre. Ce que je sais, c’est que ce travail salutaire sur ma petite personne est plus que nécessaire. Il est indispensable et je ne le fais ni pour plaire, ni pour déplaire, ni pour vendre des essais, ni pour me venger, ni pour négocier une place médiatique, ni pour atteindre un statut politique. Je le fais à mes dépens et j’en paie un coût financier très élevé.

Pourquoi avoir choisi de renier votre engagement… au risque de vous retrouver seul ?

Quand j’ai décidé de rompre avec l’idéologie et l’activisme des Frères musulmans, j’ignorais que j’allais me retrouver presque seul, ma petite famille ostracisée. Je pensais naïvement que leur islam était tolérant. Je pensais que les méthodes punitives qu’ils utilisent ailleurs, contre leurs « ex », ne pouvaient entrer en action ici en Lire la suite… »




Frères musulmans, combien d’options ?

22112020

FRESES-MUSULMANS-OPTIONS

Par Mohamed LOUIZI

Aucune structure associative islamiste n’avoue ses liens idéologiques et surtout organiques avec les Frères musulmans. Aucun activiste frérosalafiste n’assume publiquement sa filiation à la mouvance. Le mot d’ordre que les Frères musulmans donnent à tous les nouveaux membres de la mouvance, à toutes les nouvelles recrues cooptées, est de garder secrète leur allégeance à la guidance-suprême internationale. La culture du secret est une constance qui fait partie des rudiments de l’endoctrinement idéologique chez les Frères musulmans. A la page 193 de son essai « Appel à la réconciliation » (Plan-2019), le Frère Tareq Oubrou avoue : « Vous ne trouverez jamais quelqu’un qui vous dira qu’il est Frère musulman alors qu’il l’est. »

A cette première difficulté doctrinaire et comportementale, qui empêcherait de débusquer efficacement les structures frérosalafistes, se rajoute depuis quelques années une deuxième difficulté d’ordre organisationnel. Depuis sa création, la structure des Frères musulmans était pyramidale (et elle l’est toujours d’une certaine manière). Son modèle d’activisme correspondait plutôt à l’araignée qui tisse sa toile et se nourrit des proies qui s’y prennent au piège. Chemin faisant, la mouvance a compris que ce modèle est dangereux d’un point de vue sécuritaire. Car couper la tête de l’araignée, cela revient à condamner à mort tout le projet et toute l’organisation.

Raison pour laquelle, les stratèges internationaux de la confrérie, en particulier le Lire la suite… »




L’islamiste Naïma Ben Yaïch, sœur de jihadistes, est invitée à Lille.

3022019

1-Fraterie-Ben-Yaich-islamisme-Tanger.png

Mohamed Louizi

Décidément, Amar Lasfar et ses Frères musulmans persistent et signent. Après leur doigt d’honneur[1]-[2] de 2016, pour ne citer que cette année-là, arboré ostensiblement face à une République tourmentée, à une paix civile fragilisée, à une laïcité plus que jamais menacée, voici désormais leur bras d’honneur. Ils comptent inviter l’influente islamiste marocaine Naïma Ben Yaïch[3] (نعيمة بن يعيش), sœur de jihadistes internationaux impliqués dans les attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington,  du 16 mai 2003 à Casablanca et du 11 mars 2004 à Madrid. C’est peut-être la façon qu’ont Amar Lasfar et ses Frères musulmans de célébrer, dans une semaine,  le 70ème anniversaire de la disparition d’Hassan al-Banna[4], le fondateur de cette mouvance tentaculaire, tué le 12 février 1949. «Tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée», disait Jésus. Hassan al-Banna en prenait deux !

«Musulmans de France : un destin à construire, enjeux et défis»[5] est le thème qui résonnera le dimanche 10 février 2019 dans un amphithéâtre du majestueux Lille Grand Palais[6]. Ce dernier est géré par la société anonyme d’économie mixte SAEM LGP[7] dont le Conseil d’administration est présidé par Lire la suite… »




Hakim El-Karoui: to Qatar or not to Qatar?

30092018

El-Karoui-Essai-Sans-Qatar.png

——————————–

Par Mohamed Louizi

Zéro est le nombre de fois où Hakim El-Karoui cite le Qatar dans la version papier de « son » Essai, paru le 11 janvier 2018 aux éditions Gallimard : L’islam, une religion française. Hakim El-Karoui semble être le conseiller « islam » de l’Institut Montaigne et aussi l’un des proches amis influents (mais non-officiels) d’Emmanuel Macron. Inutile de chercher la trace du Qatar dans le classement qui suit, par ordre alphabétique, de ces quelques trente-huit pays cités, une ou plusieurs fois, dans cet Essai[1]. On y trouve ça et là :  l’Afghanistan, l’Algérie, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Arabie Saoudite, la Belgique, la Bosnie [Herzégovine], la Chine, la Croatie, Cuba, Daesh, l’Egypte, les Emirats [-Arabes-Unis], l’Espagne, les Etats-Unis [d’Amérique], la France, la Grande Bretagne, la Hollande, l’Inde, l’Indonésie, l’Irak, l’Iran, Israël (cité aussi sous la désignation : Etat Hébreu), la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, le Pakistan, la Palestine, les Philippines, la République Slovaque, la Russie, la Syrie, la Tunisie, la Turquie, le Vatican et le Yémen … mais pas le Qatar !

Dans ce tour du monde en 304 pages, sont cités vingt-et-un pays où l’islam(s) est la religion majoritaire. Parmi lesquels, se trouvent quatorze pays arabo-berbères, incluant la Tunisie dont est originaire le géographe Hakim El-Karoui.  Pas une seule phrase, pas une note de bas de page, ne laissent apparaître expressément le nom du Qatar. Walou ! diraient les Marocains. C’est comme si l’on traitait la question des cartels de la drogue et que l’on mettait en sourdine l’implication de pays comme le Mexique, la Colombie ou l’Afghanistan. Comme si l’on parlait  de la mafia italienne sans évoquer les réseaux de la mythique Camorra napolitaine. Cela manquerait de sérieux. Ainsi, le silence d’Hakim El-Karoui autour du Qatar est Lire la suite… »




Sarkozy, BHL, Moix … : deux poids, deux mesures.

28042018

Celine-BHL-Sarkozy-Moix

Par : Mohamed Louizi

Est boiteuse toute comparaison entre, d’un côté, l’antisémitisme réel et assumé des pamphlets de Louis-Ferdinand Céline — Mea Culpa (1936), Bagatelles pour un massacre (1937), L’école des cadavres (1938), Les Beaux draps (1941) … — et de l’autre côté, « l’antisémitisme » supposé, fantasmé à dessein, du Livre saint des musulmans, appelé improprement «le Coran». On aime ou on n’aime pas, on y croit ou on n’y croit pas, le fait est qu’aucun verset du Livre saint, aussi « violent » pourrait-il paraître à certains néophytes, ne peut être comparé à la cruauté sans nom de ces pamphlets. Et pourtant …

Je dis bien «et pourtant…» car parmi les signataires de ce «Manifeste contre le nouvel antisémitisme»[1], qui appelle clairement à l’expurgation du Livre saint, pour ne pas dire à sa censure partielle, il y en a ceux qui, en même temps, trouvent des excuses à Céline. Ils en sont fans à l’image de l’ex-président de la Lire la suite… »




La France et l’islamisme : J’entame un jeûne de protestation volontaire.

17022018
louizi.png
Ni les larmes de ma femme et de mes trois enfants ; ni l’angoisse de ma mère (64 ans), de mon père (76 ans) et de ma famille, en France et au Maroc ; ni l’inquiétude de mes proches amis et de mon avocat ; ni les risques réels pour ma santé et pour mon travail, rien, strictement rien et personne ne peut me détourner de cette décision sans appel, que j’ai prise, en connaissance des risques et des conséquences, après une longue et mûre réflexion depuis dix jours. Je vous annonce, chers amis, que dès cette nuit, à 00h00, avant presque un mois, jour pour jour, de mon 40ème anniversaire, j’entamerai un jeûne de protestation volontaire.
 
Dans un premier temps, cette action justifiée (au moins dans mon esprit) et non-violente (ne s’en prenant à personne) prendra la forme d’une grève de la faim dont l’issue est totalement imprévisible. Je cesserai de m’alimenter et je continuerai, un temps, à m’hydrater. Mon seul et unique aliment, les jours et semaines suivants, sera de l’eau sucrée et salée, pour ne pas priver totalement mon organisme d’un strict minimum de sucre et de sels minéraux. Mon «vrai» dernier repas, je le prendrai ce soir en famille à 21h00. Suivant l’évolution (ou pas) de cette situation intenable, je me réserve le droit de transformer cette grève de la faim en une grève de la Lire la suite… »



Les jalons de François Burgat sur la route des Frères.

31122017

02.pngPar : Mohamed Louizi.

 Le fichier PDF illustré de cette enquête est à télécharger ici :

fichier pdf Les_jalons_de_Francois_Burgat_sur_la_route_des_Fre`res_V2018

François Burgat est aux Frères musulmans, ce que le champion est à la stratégie Starfish[1]. Ce qu’une clef de voûte est à l’arc-croissant. Ce que la quatrième roue est à la voiture. Ce que la courgette est à la ratatouille: (presque) indispensable. Je ne connais pas un «frère» qui ait autant fait pour les Frères musulmans, à l’échelle nationale, comme à l’échelle internationale, que François Burgat. Il ne m’appartient pas d’expliquer le pourquoi du comment de son activisme pro-Frères : il peut s’en expliquer s’il le souhaite. Je me limite donc à relater des faits, à les interroger, à les interpréter de façon subjectivement objective. Cela suffirait, à mon sens, pour mesurer l’étendu de l’impact d’un «universitaire» sur le processus d’«islamisation»[2], en cours dans l’Hexagone, avec son lot de ruptures et de terreurs. Telle une caution «académique» consentante, François Burgat se plaît ostensiblement au service assurément conscient de Lire la suite… »




OMAS : vecteur d’une médecine islamiste en France ?

20122017

حجامة

Dans la nuit du 4 au 5 décembre 2017, dans le Neuf-trois, à Pavillons-sous-Bois (Seine Saint-Denis), une femme de confession musulmane, âgée de 47 ans et mère de 5 enfants, est tombée dans le coma[1]. A domicile, un homme et une femme ont exercé sur elle la fameuse «Roqia»[2] (رقية) doublée d’une «ventousothérapie» ou «Hijamah»[3] (حجامة) — deux rituels utilisés durant les séances de désenvoutement, considérés par les frérosalafistes comme faisant partie d’une prétendue «médecine prophétique» (الطب النبوي). Car le prophète, selon leur vision intégraliste de l’islam, aurait été aussi «médecin» en plus d’avoir été, à les croire, «roi», «chef des armées», et que sais-je d’autres. Ainsi, après avoir bu 20 litres d’eau bonifiée par des versets coraniques, cette mère de famille a plongé dans le coma.

Dans un article du Parisien, on apprend que «les prières ne produisant pas les effets escomptés en termes de réveil, le SAMU a fini par être appelé à la rescousse. Et c’est à l’hôpital de Montfermeil que la victime a été conduite»[4]. Un autre article du même Parisien, datant du 12 décembre, précise que la surabondance de l’eau bue a «occasionné un œdème Lire la suite… »




Affaire Fatima En-Nehary (PJD) : première plainte déposée, la deuxième en cours de préparation …

28092017

Fatima-photo-du-roi
Par : Mohamed Louizi

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

Mon excommunication publique par l’islamiste Fatima En-Nehary (PJD-Paris) est désormais entre les mains de la Justice Française. Après une pré-plainte formulée et acceptée dès le lundi 25/09/2017, j’ai été reçu ce matin dans les locaux du commissariat central de ma ville, par un officier de la police judiciaire, pour compléter et signer ma plainte, et aussi pour verser dans le dossier les preuves matérielles en ma possession.

A ce stade de l’enquête, l’infraction pénale retenue contre l’islamiste Fatima En-Nehary est : « menace de crime contre les personnes, matérialisée par écrit, image ou autre objet ». Le PV (cf. ci-joint) sera transmis, selon le Code de Procédure Pénale, à Monsieur le Procureur de la République, au TGI de Lille. Naturellement, je me suis constitué partie civile dans Lire la suite… »




Mon âme et ma foi ne t’appartiennent pas !

26092017

Mohamed GuerroumiPar mon ami et grand frère : Mohammed Guerroumi *

Il est une tradition islamique par laquelle le simple fait de maudire un croyant, équivaut à le tuer. En effet et dès lors, il est parfaitement convenu que celui qui accuse un croyant d’incrédulité, d’hérésie ou d’apostasie, est d’autant plus coupable que s’il l’avait tué.

Le Seul à se réserver exclusivement le droit de juger la foi, ou l’absence de foi d’un individu, en toute connaissance et absolue justice, reste et demeure Dieu Tout Puissant, le Sage, le Juste.

 » Agissez avec discernement et ne dites point à celui qui vous adresse la salutation de la paix : «Tu n’es pas Croyant» en vue des biens éphémères de la vie ici bas… » Sourate 4 – Les Femmes. Verset 94.

Tout cela relève d’un principe fondamental et immuable dans la religion islamique, une norme incontournable imposée par le Lire la suite… »







Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus